Les auteurs en herbe que vous êtes pourront faire découvrir leurs oeuvres, être corrigés, avoir des avis et partager avec d'autres écrivains. Tous les écrivains sont les bienvenus... alors à vos claviers !
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenue aux nouveaux membres. N'hésitez pas à vous présenter et à rejoindre la Chat box (tout en bas) pour discuter.

Partagez | 
 

 "Brûlure des arbres"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eric, ami de Merhia
Ouragan
Ouragan
avatar

Messages : 1268
Réputation : 17
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 17
Localisation : À mi-chemin entre le temple de Cthulhu et la bibliothèque de la Citadelle de Westeros

MessageSujet: "Brûlure des arbres"   Mer 11 Avr - 14:21

Voici une autre nouvelle.

cliquez ici pour les commentaires : http://www.brisedesmots.com/t325-commentaires-brulure-des-arbres#8559
Revenir en haut Aller en bas
Eric, ami de Merhia
Ouragan
Ouragan
avatar

Messages : 1268
Réputation : 17
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 17
Localisation : À mi-chemin entre le temple de Cthulhu et la bibliothèque de la Citadelle de Westeros

MessageSujet: Re: "Brûlure des arbres"   Sam 5 Mai - 16:05

1- Brûlure des arbres
Je m’appelle Pierre. Pierre des Camps. L’histoire que je vais vous raconter se passe il y a un mois. J’allais avoir trente ans le lendemain. Je suis plutôt grand, blond et ai les yeux marrons. Je suis scientifique dans un laboratoire créé par Eva Joly lors de sa campagne présidentielle. Il se nomme Verdure. Nous avons pour but de rechercher des remèdes aux maladies pour lesquelles cela n'existe pas.
Notre patronne, Anna Montoriée avait quarante-trois ans. Petite et menue avec ses cheveux bruns et ses yeux verts, elle aime les sciences, dormir et travailler.
Le lendemain, pour mon anniversaire, j’inviterais le conseil de Verdure à venir chez moi. J’habitais à Arrabloy, un petit village d’environ sept cents habitants.
C’est un ancien village. Il y a un château et une église qui sont tout deux assez vieux. Ma maison était située au quatorze, chemin de St Fiacre. Elle ne possédait pas d’étage, elle n’était pas très grande mais cela me suffisait.
Mon père s’appelle Alex des Camps et il avait cinquante-sept ans. Il est brun mais il a les mêmes yeux, du même marron que moi. Il est instituteur en CE2-CM1 et adore les mathématiques, lire et la musique. Si ma mère aime autant les mathématiques que mon père, c’est qu’ils en ont tous deux une licence. Ma mère est blonde comme les blés et elle a les yeux verts. Elle aime aussi dormir et être au calme. Elle fait le même métier que mon père sauf qu’elle a des petites et des moyennes sections.
Le conseil de Verdure comporte cinq personnes : Anna Montoriée, David Néo, Alexis Maton, Aurélie Olaire. David Néo avait vingt-sept ans. Il est grand, musclé, châtain et aux des yeux bleus. C’est le sous-chef de Verdure. Il aime les sciences, rêver et lire. Alexis Maton, trente-sept ans, est petit, musclé et brun aux yeux verts. Il aime faire des recherches, lire et dormir. Et enfin, il y a Aurélie Olaire, ma petite amie. Vingt-neuf ans, elle est rousse et a des yeux marrons. Elle aime la musique, les sciences et le sport, tout particulièrement le karaté et la lutte où elle excelle. À ce moment là, elle travaillait.
Revenir en haut Aller en bas
Eric, ami de Merhia
Ouragan
Ouragan
avatar

Messages : 1268
Réputation : 17
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 17
Localisation : À mi-chemin entre le temple de Cthulhu et la bibliothèque de la Citadelle de Westeros

MessageSujet: Re: "Brûlure des arbres"   Mar 26 Juin - 16:51

Ah ! Suis-je sot ? J’ai oublié de dire que ma soeur venait. Camille des Camps, vingt-deux ans, était brune aux yeux verts. Elle était étudiante en histoire pour devenir historienne. Elle adorait l’histoire, la géographie et la musique. Bon, à présent que je n’ai oublié personne, je peux commencer à raconter.
Comme je le disais, j’attendais mes parents lorsque la sonnette retentit. J’allai ouvrir en essayant de cacher mon excitation.
« Pierre ! me cria ma mère. Comment vas-tu ?
Je vais très bien, répondis-je. Et toi ? Comment ça va ?
Nous sommes en pleine forme, la devança mon père. Est-ce que Aurélie viendra, ce soir ? ajouta-t-il.
Oui, elle me l’a dit ce matin, l’informai-je.
Sur quoi fais-tu tes recherches, en ce moment ? se renseigna ma mère. As-tu trouvé le médicament contre le sida que tu cherchais il y a plusieurs semaines ?
Non, mais Aurélie cherche toujours,dis-je. Je l’aide et, à deux, nous avons mis au point un médicament non pas capable de guérir entièrement, mais de stopper la maladie. Il marche plutôt bien.
C’est Bien ! me félicita mon géniteur.
Comment va Camille ? me renseignai-je.
Très bien. Elle arrivera d’Orléans tout à l’heure, répondit ma mère du tac au tac. Tu nous aide à décharger la voiture ?
Si tu veux. »
Quelques minutes plus tard, nous discutions tranquillement sur le canapé en attendant Aurélie et Camille.
Un quart d’heure plus tard, les deux filles manquantes arrivèrent avec cinq paires de gants. Elles en portaient chacune une.
« Pierre ! me lança Aurélie. Il nous faut aller travailler car une maladie se développant dans les arbres a été découverte. Elle se propage au toucher et le papier et les meubles la gardent. Pour ne pas être contaminé, le port des gants est à présent obligatoire. Anna demande tout ses scientifiques et ses techniciens sur-le-champ. Pour résumer, elle a besoin de ton super-cerveau.
Très drôle, le coup du super-cerveau, répliquai-je. Tu ne me l’avais jamais sorti. J’arrive. Désolé Soeurette, je ne peux pas rester. À ce soir ! »
Je glissai mes pieds dans mes chaussures et montai dans ma C4. Je partis vers le laboratoire en discutant avec mon amoureuse grâce à nos téléphones mains libres. Elle m’expliqua les problèmes de la maladie que je devrais résoudre avec son aide et celle d’Alexis lorsqu’il sera là.
Nous arrivâmes à l’enceinte de notre laboratoire préféré. Il était très majestueux avec ses quatre étages. Je courus au premier, où Anna nous attendait devant la porte. Il y avait cinq arbustes malades à notre intention, de sorte à ce que nous puissions tester nos ébauches de remèdes. J’enfilai ma blouse pendant que notre patronne nous expliquait qu’une réussite serait une victoire pour Eva Joly. Elle ajouta que le prochain conseil se déroulerai le lendemain matin, vers onze heures.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Brûlure des arbres"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Brûlure des arbres"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» commentaires brûlure des arbres
» Remplacement des arbres à Disneyland Paris
» Le roi des arbres est un buisson
» Réaliser des arbres au 1/72ème et 1/35ème
» La tourmente des arbres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les mots s'envolent, histoires en ligne :: Les écrits de Baptiste (Eric, l'ami de Merhia)-
Sauter vers: