Les auteurs en herbe que vous êtes pourront faire découvrir leurs oeuvres, être corrigés, avoir des avis et partager avec d'autres écrivains. Tous les écrivains sont les bienvenus... alors à vos claviers !
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenue aux nouveaux membres. N'hésitez pas à vous présenter et à rejoindre la Chat box (tout en bas) pour discuter.

Partagez | 
 

 Soleil Noir - commentaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Mwoua
Tornade
Tornade


Messages : 2140
Date d'inscription : 09/03/2011

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Dim 3 Avr - 10:00

Le cafard ? Non ! C'est moi qui devrait l'avoir ! ;D Mais tu en es où au fait ? Tu n'en as pas finis, avec tout ca ?
Revenir en haut Aller en bas
http://annabellputtirod.wix.com/romans
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Dim 3 Avr - 10:05

si si ! justement : inutile de me replonger dans les mauvais souvenirs. C'est pas le fait d'apprendre mais surtout que c'était une OBLIGATION et qu'il fallait y passer ses dimanches .... ark ! Suspect pale mais sérieux, fais-le : ça vaut le coup. Par la suite avoir un boulot sympa sans avoir à trainer les pieds pour t'y rendre, c'est l'enjeu.(Tantine 2 Twisted Evil )

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Mwoua
Tornade
Tornade
avatar

Messages : 2140
Réputation : 24
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 67

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Dim 3 Avr - 10:15

mdr ! Ca, ca fait longtemps que j'ai compris ! Pour moi ce n'est pas un problème, parce que j'aime bien travailler, apprendre... Et puis je n'ai pas de difficultés, ca aide ! Mais c'est vrai que pour certains, c'est le chemin de croix.
(Vive Tantine 2 ! Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
http://annabellputtirod.wix.com/romans
Jade
Souffle
Souffle


Messages : 588
Réputation : 7
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 20

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Dim 3 Avr - 14:51

Ah j'aime mieux ce passage que les autres XD
J'ai l'impression de comprendre réellement ce qu'il se passe!^^
Parce qu'au début tout est un peu flou. Tout est nouveau!^^
Revenir en haut Aller en bas
Mwoua
Tornade
Tornade
avatar

Messages : 2140
Réputation : 24
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 67

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Dim 3 Avr - 15:15

C'est amusant ! Pourtant je n'aurais pas cru, c'est la première fois que j'utilise le mot Dé'Don, je me suis dis que maintenant c'était bon, vous comprendriez ce que je voulais dire... C'est surtout ca qui me gênait ! C'est super si tu n'as pas buté dessus trop longtemps... ;D Merci pour ton avis !
Revenir en haut Aller en bas
http://annabellputtirod.wix.com/romans
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Dim 3 Avr - 16:06

Mais c'est la suite ou tu vas l'ajouter au premier chapitre ?

Mon coude, mon dos... La litanie reprenait. Mes mains étaient moites, j'avais du mal à serrer le bois de mon arc. Il était impossible de ne pas voir que je tremblais encore. Heureusement, elle avait abandonné son impatience un peu brusque et me parlait avec plus de douceur. Je crois que je n'aurais pu retenir mes larmes. Pourtant, je n'étais pas si impressionnable, d'habitude ! Mais j'avais perdu le contrôle. Je ne parvenais pas à comprendre comment cela était possible. Elle avait éteint ma lumière... (lol, tu recommences... ... ... ...) Lors de mes premières tentatives, je ne parvenais pas à la maintenir plus de quelques minutes, alors que désormais je pouvais m'éclairer plusieurs heures. Chaque fois, elle disparaissait comme une bulle qui éclate. Je me reposais un peu et la reconstituais. Il me fallait plusieurs heures de repos pour pouvoir la reconstituer. Mais elle avait rompu le lien qui me permettait de commander aux plus petites choses. Puis l'avait rétabli. Sans surprise. (? scratch qu'est ce qui est sans surprise ? le fait qu'elle rétablisse le lien aussi facilement ? je ne comprend pas...) Comme si cela était normal ! Même le jour de notre rencontre, elle avait à peine fait attention à ma lumière. Elle savait.
Et moi, je ne comprenais pas. (on est deux ! cheers )

La masse de connaissances qu'elle possédait sur moi sans que je ne sache rien d'elle m'inquiétait. (Elle semblait tout connaître de moi tandis que j'ignorais tout d'elle.) Pourquoi avait-elle choisi de m'aider ? Elle connaissait les Dé'Dons et savait que j'en étais une. (les dé'dons ? nous voila revenu dans le monde des mysteres... attention à ne pas trop flooter ton univers) Elle était une Exécutrice : elle était censée m'arrêter.
Pas m'apprendre à me battre !
Plongée dans mes pensées, je faisais des erreurs. Elle s'en rendait compte. Alors, elle finit par me dire stop, ramasser mes flèches et me les tendre.
-
Ce sera tout pour aujourd'hui. Tu viendras, demain ?
- Oui, confirmai-je en récupérant mes flèches.
- Parfait ! Dors bien !
Et elle s'éloigna, après m'avoir fait un signe. Dors bien ? Elle était bonne, celle-là ! Je n'aurais que quelques heures de sommeil...

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Mwoua
Tornade
Tornade
avatar

Messages : 2140
Réputation : 24
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 67

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Dim 3 Avr - 16:48

C'est la suite !
Spoiler:
 

Modifications :
Spoiler:
 

Merci !! Very Happy


Revenir en haut Aller en bas
http://annabellputtirod.wix.com/romans
Mwoua
Tornade
Tornade
avatar

Messages : 2140
Réputation : 24
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 67

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Ven 8 Avr - 17:14

Je ne suis pas là ce WE ! Je vous envoie le début de la suite, en espérant que vous aurez le temps d'y jeter un œil avant mon retour... ^^ A bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
http://annabellputtirod.wix.com/romans
amanda67
Admin
Admin
avatar

Messages : 555
Réputation : 3
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 33

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Mar 12 Avr - 15:45

On veut la suite !!!!

C'est trop court Sad

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

" La lecture était ma liberté et mon réconfort, ma consolation, mon stimulant favori : lire pour le pur plaisir de lire, pour ce beau calme qui vous entoure quand vous entendez dans votre tête résonner les mots d'un auteur. "
Revenir en haut Aller en bas
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Mar 12 Avr - 16:18

ben le week end est long surtout !!!! t'es où ? le monstre de la salle de bain de camille aurait il fait un détout par chez toi ? (voir CB du 11) Very Happy

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Mar 12 Avr - 18:30

et au fait, pour ta dernière remarque c'est le : finit par... qui me gêne. pas bien grave...mais maladroit ... "finir par" c'est comme "j'ai été"...beurk... Very Happy

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Mwoua
Tornade
Tornade
avatar

Messages : 2140
Réputation : 24
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 67

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Mar 12 Avr - 19:20

En fait j'ai encore changé cette phrase ! ^^ Je poste la version corrigée... Et j'espère que la suite sera pour bientôt, maintenant que la transition est faite, mais le passage ne me plaît je trouve que j'écris de façon très... lourde... J'ai le sentiment que je vais barber, alors je vais chercher une idée pour animer tout ca !
Revenir en haut Aller en bas
http://annabellputtirod.wix.com/romans
amanda67
Admin
Admin
avatar

Messages : 555
Réputation : 3
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 33

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Jeu 21 Avr - 16:36

J'ai bien aimé la suite. J'ai aimé le passage avec l'oiseau.

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

" La lecture était ma liberté et mon réconfort, ma consolation, mon stimulant favori : lire pour le pur plaisir de lire, pour ce beau calme qui vous entoure quand vous entendez dans votre tête résonner les mots d'un auteur. "
Revenir en haut Aller en bas
Mwoua
Tornade
Tornade
avatar

Messages : 2140
Réputation : 24
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 67

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Jeu 21 Avr - 17:11

^^ J'ai réfléchi pendant une semaine avant d'avoir une idée pour rendre son retour un peu plus sympa ! Ça faisait récitation... Elle fait ca, après elle fait ca, après... :s
Revenir en haut Aller en bas
http://annabellputtirod.wix.com/romans
Alona
Brise
Brise
avatar

Messages : 124
Réputation : 3
Date d'inscription : 20/04/2011

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Jeu 21 Avr - 19:36

coucou, bon je lis depuis le début hein.

donc en rouge : ortho
bleu : répétitions
violet : propositions, trucs qui clochent



Citation :
"Par convention, on dit que les fondateurs atteignirent la vallée en l'an zéro. Cela semblait être le lieu idéal ! Il s'y trouvait un lac superbe, contenant de magnifiques poissons, une forêt immense (constellée ? ce qui implique une notion d’imensité) d'arbres millénaires et un environnement somptueux de montagnes enneigées. Cependant, ils n'avaient pas pris en compte le froid, (cette virgule, je ne la trouve pas franchement utile) glacial, (celle-là non plus XD) qui nous interdit toujours la baignade, et l'isolement de la vallée. Le cirque formé par les montagnes ne présentait que parois abruptes et immenses glaciers, tandis que le côté ouvert laissait place à une falaise vertigineuse du haut de laquelle se jetait la rivière. Et même depuis tout ce temps, notre vallée reste inaccessible !"
Histoire et création de Sonir, V2, Phoronée, 1650



Je me retournai dans mon lit et revins à la page de couverture. Phoronée. Qui était cet énergumène ? Ma mère m'avait offert ce livre en me recommandant mille précautions (en me faisant mille recommandations ?). Apparemment, il s'agissait de l'édition originale du premier ouvrage historique de tous les temps, et (je supprimerai le et) il était donc extrêmement précieux. Précieux ? Je me fichais du nombre de poissons dans le lac ! Il n'évoquait même pas l'origine des fondateurs ! Je grognai et me forçai à reprendre ma lecture. Il me faudrait un bon nombre d'arguments si je devais avouer ces pensées à mes bibliothécaires de parents !


"Les fondateurs s'installèrent d'abord dans une grotte, sur le flanc nord du lac. Le froid avait déjà sévi et il fallait absolument qu'ils trouvent des abris (peut-être pourrais-tu dans ce cas donner une notion de période particulière, en début de mois, milieu ou fin ainsi que la saison qui peut être différente de la notion hivernale des humains). Puisqu'ils manquaient de matériels comme de matériaux, le Conseil élu par les futurs habitants décida que toutes les maisons seraient mitoyennes, s'enroulant en une unique rue, l'Agora, jusqu'au centre de la ville. D'où la forme de notre ville, si singulière (d’où la forme si singulière de l’endroit ou nous avons élu domicile ?) : celle d'un escargot ! Alors on commença les travaux, supervisés par le Conseil. Pendant ce temps, les Exécuteurs furent désignés parmi les meilleurs combattants afin d'éloigner les bêtes sauvages et les Renards."
Histoire et création de Sonir, V2, Phoronée, 1650


Inspire. Expire. Bon. J'étais déçue. Ma mère m'avait laissé espérer d'apprendre (ça fait plusieurs fois que je lis cette phrase et vraiment quelque chose me dérange, moi je serais plus encline à dire ma mère m’avait laissé espérer que j’apprendrais enfin la vérité, ou bien elle m’avait laissé espérer que la lecture de ce livre, je découvrirais la vérité bla bla…) enfin la vérité, mais même s'il s'agissait du vénérable premier traité d'histoire, il ne valait pas mieux que les autres ! Pas de détails, que des généralités... Je refermai le livre, le déposai au pied de mon lit et me redressai pour voir (jetai un œil sur mon réveil ?) mon réveil. Il était onze heure(s), ce qui me réchauffa un peu le cœur (pourquoi ça lui réchauffe le cœur qu’il soit cette heure-là ?). J'éteignis la lumière, repoussai ma couette délicieusement chaude et me levai. Je n'avais pas pris la peine de me déshabiller (pratique XD). Alors, je contournai mon lit en silence - ce qui représentait un miracle ou une habitude hors du commun, étant donné la quantité d'objets qui jonchaient le sol et l'obscurité – (c’est quoi ces petits tirets ? ils ne sont pas de la même taille en plus lol, je suppose que tu voulais faire un aparté mais finalement ça donnerait une bonne phrase dans le roman) , puis j'ouvris ma fenêtre et sautai.
Du deuxième étage. (wow, wonder woman Laughing )

Bon pour le moment je découvre l'histoire, je ne peux pas en dire beaucoup sur le sujet. Ceci dit je trouve ton écriture agréable en effet, c'est fluide, ça coule tout seul. Et puis tu maintiens le suspens avec cette histoire de sauter par la fenêtre du deuxième. Là on se dit, OK elle nous emmène dans un autre univers, that's cool Very Happy
Par contre, je pense que tu pourrais quand même ajouter quelques petites détails pour cibler les choses. En effet, elle est dans son lit, daccord mais dans sa chambre, c'est comment ? la lumière est-elle une lampe de chevet, un hallogène ? en fait, ton personnage évolue dans un décor un peu vide. Alors certains auteurs (genre moi aussi) ne sont pas de nature à faire bcp de descriptions mais parfois il en faut un minimum, un peu comme si tu plantais un décor de théatre et là moi je vois ton perso dans un lit, un livre dans la main et rien que le néant autour.

Bon jessaye de faire un peu la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Jeu 21 Avr - 21:26

Je croyais avoir déjà commenté ... J'ai du rêver ^^

Alors, j'adore ton histoire ! J'aime beaucoup le côté science-fiction Smile
Sinon, tu demandes un commentaire détaillé, mais je ne pense pas avoir le niveau pour me permettre de te donner des conseils sur ta façon d'écrire ou autre ...
Donc, j'ai tout de même quelques remarques mais je comprendrais que tu n'en tiennes pas compte ^^

"Ma mère m'avait laissé espérer d'apprendre enfin la vérité"
> M'avait laissé espérer que j'apprendrais enfin la vérité ?

"puis j'ouvris ma fenêtre et sautai.
Du deuxième étage. "

J'adore ce genre de chute en fin de chapitre ! Very Happy (dans les deux sens xD )

"depuis Sonir, on ne pouvait rien voir ..." Là, je ne comprend pas bien... C'est quoi Sonir ? Le nom d'une ville ? d'un pays ? d'une planète ?

Elle m'avait fait peur. Qui était-elle ? Encore une fois, j'adore la façon dont tu termines tes chapitres ! ça rajoute du suspens, et ça nous donne envie de lire la suite ! Very Happy
Suite, que je lirais demain car il se fait tard ^^ Bravo pour ton texte de qualité ! Smile

Bonne nuit Smile
Revenir en haut Aller en bas
Jade
Souffle
Souffle


Messages : 588
Réputation : 7
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 20

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Ven 22 Avr - 10:57

Je te fais (enfin un commentaire) sur une partie où j'ai vraiment rien compris x)

Mais j'avais perdu le contrôle. → Le contrôle de quoi ? De ses sentiments ou de la lumière ? (j'ai pas bien compris)

Je ne parvenais pas à
comprendre comment cela était possible. Elle avait éteint ma lumière... Lors de mes premières tentatives, je ne parvenais pas à la maintenir plus de quelques minutes, alors que désormais je pouvais m'éclairer plusieurs heures.
Peut-être qu'elle peut l'a laisser allumée, mais peut-être qu'il est possible de l'éteindre aussi ça n'a pas de rapport avec le temps où la lumière peut rester allumée (si tu vois ce que je veux dire)

Chaque fois, elle disparaissait comme une bulle éclate. → Une belle qui éclate ne disparaît pas, elle se détruit, du coup la comparaison est plutôt bizarre ^^

Mais elle avait rompu le lien qui me permettait de commander aux plus petites choses.
J'aurais plutôt mis: les plus petites choses

Et moi, je ne comprenais pas.
La masse de connaissances qu'elle possédait sur moi

J'espère au moins que ça va t'aider Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Ven 22 Avr - 13:23

J'ai continué ma lecture Smile

"elle avait abandonné son impatience un peu brusque" Abandonner son impatience ? Ça se dit ? ^^'

"Mais j'avais perdu le contrôle." Comme Jade, perdu le contrôle de quoi exactement ?

"Elle se dirigea vers un arbre, y rangea un arc et des flèches, puis s'allongea un instant et tenta de dégager ses cheveux châtains de sa nuque. Sans succès. Courts et bouclés, ils étaient indomptables. Alors elle abandonna et laissa ses mains retomber sur la mousse qui tapissait la clairière. Une douce lumière éclairait le bois, provenant non pas du ciel - car il faisait nuit -, mais d'une sphère flamboyante." C'est de l'héroïne dont tu parles ici ? Pourquoi avoir changé de narrateur ? scratch

"C'était pour cela que je n'avais rien d'autre à faire qu'éviter les ronces, les troncs d'arbres" > Pour cette raison, je n'avais rien d'autre à faire ... ?

"D'abord je tendais mes mains à une cinquantaine de centimètres du sol, puis je les déplaçaient pour former une plaque. Elle était en air. Mais aussi dure que du bois !
Ensuite je m'y allongeai, attrapai le rebord avant, et m'élevai de quelques mètres. Heureusement, j'habitais sur la bordure extérieure de la ville. Ma fenêtre donnait sur la forêt, je prenais peu de risques...
Et soudain, je me lançai. "
J'ai super bien compris ce passage, c'est une sorte de tapis volant en bois ? ^^

"Je vais faire un meurtre." Attention au changement de temps Wink

"Alors tout hasard, je tendis mon doigt devant moi." J'aurais plutôt mis "à tout hasard".

"son apparence ma confirma mes pensées." Faute de frappe ^^ Mais "me" & "mes" je trouve ça un peu lourd ... J'aurai mis "Son apparence confirma mes pensées".


Voilà, voilà ! Smile J'adore ton histoire, vraiment bien écrit ! Smile La suite ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mwoua
Tornade
Tornade
avatar

Messages : 2140
Réputation : 24
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 67

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Ven 22 Avr - 15:17

Alona :
Spoiler:
 


Oups je dois y aller ! Sad
Mais j'ai vu vos comm les filles, je repasserai !! Merci, merci, merci !! Very Happy Vous n'imaginez pas comme cela m'aide ! A bientôt ! cheers

Revenir en haut Aller en bas
http://annabellputtirod.wix.com/romans
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Ven 22 Avr - 17:19

Twisted Evil Tantine 2 !!!!!! Twisted Evil

Mon coude, mon dos... La litanie reprenait. Mes mains étaient moites, j'avais du mal à serrer le bois de mon arc. Il était impossible de ne pas voir que je tremblais encore. Heureusement, elle avait abandonné son impatience un peu brusque et me parlait avec plus de douceur. Je crois que je n'aurais pu retenir mes larmes. Pourtant, je n'étais pas si impressionnable, d'habitude !
Mais j'avais perdu le contrôle.
Je ne parvenais pas à comprendre comment cela était possible. Elle avait éteint ma lumière... Lors de mes premières tentatives, je ne parvenais pas à la maintenir plus de quelques minutes, alors que désormais je pouvais m'éclairer plusieurs heures. Chaque fois, elle disparaissait comme une bulle éclate. Alors je me reposais un peu, puis la reconstituais.
Mais elle avait rompu le lien qui me permettait de commander aux plus petites choses. Puis l'avait rétabli avec une facilité déconcertante. Comme si cela était normal ! Même le jour de notre rencontre, elle avait à peine fait attention à ma lumière. Elle savait.
Et moi, je ne comprenais pas.
La masse de connaissances qu'elle possédait sur moi sans que je ne sache rien d'elle m'inquiétait. Pourquoi avait-elle choisi de m'aider ? Elle était une Exécutrice : elle était censée m'arrêter.
Pas m'apprendre à me battre !
Plongée dans mes pensées, je faisais des erreurs. Elle s'en rendait compte. Alors, elle finit par ramasser mes flèches et me les tendre.
— Ce sera tout pour aujourd'hui. Tu viendras, demain ?
— Oui, confirmai-je en récupérant mes flèches.
— Parfait ! Dors bien !
Et elle s'éloigna, après m'avoir fait un signe. Dors bien ? Elle était bonne, celle-là ! Je n'aurais que quelques heures de sommeil...

¤


Elle se dirigea vers un arbre, y rangea un arc et des flèches, puis s'allongea un instant et tenta de dégager ses cheveux châtains de sa nuque. Sans succès. Courts et bouclés, ils étaient indomptables. Alors elle abandonna et laissa ses mains retomber sur la mousse qui tapissait la clairière. Une douce lumière éclairait le bois, provenant non pas du ciel - car il faisait nuit -, mais d'une sphère flamboyante.

¤



Après le départ de la femme, je m'étendis un instant au sol. Je faillis m'assoupir mais me relevai d'un bond. Je ne comptais pas passer la nuit là ! J'étais si fatiguée, je n'étais pas certaine d'avoir la force de rentrer. Mais je ne pouvais me permettre de faire le chemin à pied. Les Exécuteurs patrouillaient sur les toits, et comme toutes les maisons étaient mitoyennes, ils pouvaient ainsi partir du centre de la ville et en suivant l'Avenue, tout surveiller, même les zones périphériques. Enfin, il me semblait qu'ils faisaient cela. C'est ainsi que je me serais organisée, à leur place ! L'inconvénient était qu'il n'y n'avait pas beaucoup de points morts où se dissimuler. Et à pied, aucun n'étaient accessibles. Leurs rondes semblaient infaillibles. (là c'est bien on arrive à capter la difficulté qu'elle va avoir pour rentrer chez elle)

Je pris la direction de la ville et éteins ma lumière à distance raisonnable de la frontière. Je fis dès lors beaucoup plus de bruit, mais s'éclairer en étant si proche de la ville, c'était comme hurler : "je suis là alors venez me chercher si vous l'osez !". C'était pour cela que je n'avais rien d'autre à faire qu'éviter les ronces, les troncs d'arbres,

Toute cette partie me gêne parce qu'elle est un peu décousue.. une suite d'idées, certes qui s'enchainent mais pas de façon gracieuse.

Je tentais alors de m'approcher de la cité le plus discrétement possible mais dans l'obscurité mes déplacements étaient plus difficiles. Je ne pouvais pas prendre le risque de m'éclairer cela aurait attiré l'attention, un peu comme si j'avais décidé d'hurler à tue-tête : "je suis là alors venez me chercher si vous l'osez !

mais surtout, surtout, les arbres debout, bien vivants et bien solides qui se dressaient sur ma route. (je ne comprends pas cette phrase ? surrtout ? arbres bien vivants ? scratch ) Un de mes hématomes de la semaine précédente se faisait encore sentir, et je ne comptais pas en recevoir un autre de si tôt...

Après avoir atteint la palissade, je m'accroupis et procédait à un rituel bien huilé : il me prenait de moins en moins de temps. D'abord je tendais mes mains à une cinquantaine de centimètres du sol, puis je les déplaçaient pour former une plaque. Elle était en air. Mais aussi dure que du bois !
Ensuite je m'y allongeai, attrapai le rebord avant, et m'élevai de quelques mètres. Heureusement, j'habitais sur la bordure extérieure de la ville. Ma fenêtre donnait sur la forêt, (point) je prenais peu de risques...
Et soudain, je me lançai. Cela me donnait toujours envie de crier. Même lorsque j'avais l'impression que mes doigts gelaient, je continuais à foncer. Mais tout à coup quelque chose percuta mon front avec force. Sonnée, je tentai de faire piler ma plaque tout en portant une main à mon visage. Mes doigts se refermèrent sur l'objet et je glissai.

tout ça, pour moi est à revoir : trop flou. Je n'arrive pas à visualiser ta scene

Tombai.

Ben malgrè toutes mes remarques, je trouve que pour un premier jet c'est pas mal. La dernière scene est à revoir absolument.

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Ven 22 Avr - 18:51

Enfin, bon, ce n'était pas de ma faute tout de même ! L'oiseau, au pelage noir, n'appartenait pas à une espèce que je connaisse (erreur de temps). Malgré le choc, son cœur semblait battre. Alors je pris la poubelle en grillage grillagée sous mon bureau et la retournai sur le sol au dessus de l'oiseau. Cette cage de fortune retiendrait l'oiseau. Au moins je n'aurais pas de mauvaise surprise. Puis je descendis en douce dans la cuisine, récupérai du pain et l'émiettai près du volatile. Je n'étais pas biologiste, je ne savais même pas s'il était encore en vie. il devrait se contenter de cela. Je retournai malgré tout prendre une petite assiette et la déposai dans la cage de fortune après l'avoir remplie d'eau. (tantine Bardot !!!! Very Happy ) Puis je me changeai et me couchai. Je ne vérifiai pas l'heure sur mon réveil. Inutile de me faire peur... (peur ? pourquoi ?)

¤



Je vais faire un meurtre. Non, un carnage ! Un massacre... Un génocide.(qui veut-elle tuer d'autre ? :shock: ) A À commencer par cet oiseau de malheur qui s'était échappé, je ne savais comment, et volait dans ma chambre en piaillant. Bon sang ! Il faisait encore nuit !
Je créai ma lumière et constatai les dégâts. Bon, ce n'était pas bien pire qu'avant... Il fallait dire que le sol était déjà recouvert d'objets hétéroclites avant la fugue de se satané volatile. Et puis, les couleurs diverses et variées des murs en bois, comme celle de ma bibliothèque, n'enlevaient rien à l'ambiance... Une immense niche aménagée dans une largeur de la pièce renfermait ma collection de plantes étranges et bien sûr, multicolores, que j'avais déposé sur des rayons en verre superposés. Je me mis lentement debout et progressai sans faire de bruit vers mon maria venena, une sphère rouge aux tentacules bleus électriques derrière lequel s'était dissimulé cet oiseau parfaitement comestible (pour qui ? elle ? ou la plante ? tongue ) ... Je m'immobilisai quand il quitta sa cachette. Il me regarda un instant, exactement de la même façon qu'un chat jauge une souris. Je me demandai s'il était capable de comparer nos masses corporelles respectives et de retourner dans sa cage sans faire d'histoire. Au lieu de quoi, il me fonça dessus.

Je restai immobile, priant pour qu'il se pose à mes pieds et que je n'ai qu'à tendre le bras pour l'attraper. Mais cet hydrocéphale débilitant en avait décidé autrement.
Il se posa sur mon épaule.
Je me redressai lentement, sidérée, et il ne bougea pas. Tant qu'il se remettait pas à piailler, je ne le mettrai pas à la casserole. Mes parents ne s'étaient pas encore réveillé, tout n'était pas perdu.
Alors tout hasard, je tendis mon doigt devant moi. Il alla s'y poser. Naturellement.
Cet oiseau n'était pas normal. (apprivoisé ? .... il va falloir nous démontrer en quoi il n'est pas normal. Le fait qu'il se ppose sur son doigt n'est pas recevable... va falloir trouver autre chose... Very Happy )
Je pus alors l'observer et son apparence ma (Ma ! que fais-tu ? lol) confirma mes pensées.
Tout d'abord, il me fixait avec ses yeux noirs (voui, un peu évident, avec quoi d'autre voudrais-tu qu'il la fixe, je sais, je chipote, je chipote... mais j'attends le truc pas normal scratch ) et n'avait plus l'air débile du tout. Et puis il penchait la tête sur le côté comme s'il attendait que je parle. (mouais... et c'est tout ? il me parait plutot normal cet oiseau ... dis donc, il aurait pas un bec par hasard ??? rhhooo allez, j'rigole) Bon sang Anna, reprends-toi, ce n'est qu'un oiseau ! Je me secouai mentalement, et le volatile gonfla ses plumes noires, sans cesser de m'observer.
— Toi, tu n'as pas intérêt à piailler, menaçai-je en murmurant.
Je faillis ajouter : "sinon, casserole !". Mais je me retins. J'avais l'étrange impression qu'il n'aurait pas apprécié...
Alors je m'approchai des rideaux, ouvrai la fenêtre et passai ma main à l'extérieur.
Il serra sa prise sur mon doigt et se tourna vers moi une dernière fois avant de s'envoler. Je me hâtai de refermer la fenêtre puis je me remis au lit. Pour la deuxième fois, je me retins de regarder l'heure... scratch encore ? mais c'est quoi son problème avec le réveil...

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Mwoua
Tornade
Tornade
avatar

Messages : 2140
Réputation : 24
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 67

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Sam 23 Avr - 7:42

OUAOU !! Vous allez plus vite que moi !!! C'est génial, je m'y mets ! Je vous tiens au courant des modifs, je ferai un edit !
Revenir en haut Aller en bas
http://annabellputtirod.wix.com/romans
Mwoua
Tornade
Tornade
avatar

Messages : 2140
Réputation : 24
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 67

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Sam 23 Avr - 8:56

Ciji :
Spoiler:
 

Jade :
Spoiler:
 

Ciji :

Spoiler:
 


Désolée ! Petite Brise, je n'ai pas eu le temps de regarder... Mais ne t'inquiètes pas, je reviendrai !
(ca fait réplique du méchant)
Merci pour votre aide !! Very Happy


!! Sondage !!

→ Des idées ?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://annabellputtirod.wix.com/romans
Jade
Souffle
Souffle


Messages : 588
Réputation : 7
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 20

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Sam 23 Avr - 16:01

Pour la bulle qui éclate tu n'as qu'a expliquer qu'elle éclate genre une explosion de lumière XD

Pour les plus petites choses, je trouve que ça sonne mieux que:
commander aux plus petites choses.
ça fait "aux" tu vois ça fait ... (C'est indescriptible ce que je veux dire T.T) Bref, voilà XD
Pour le tiret j'enlèverai la virgule et voilà^^

Revenir en haut Aller en bas
Alona
Brise
Brise
avatar

Messages : 124
Réputation : 3
Date d'inscription : 20/04/2011

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Dim 24 Avr - 9:38

Citation :
Quelques minutes plus tard, j'avais atteint la forêt, (cette virgule ne sert à rien dans ce contexte) en périphérie de la ville. Je m'y enfonçai à tâtons dans le noir, jusqu'à ce que je m'estime invisible (en même temps dans le noir, elle est forcément invisible non ?) pour les patrouilles d'Exécuteurs. C'était une forêt de conifères (elle le sait d’avance j’imagine parce que dans le noir, il serait difficile de le déterminer)(tu pourrais décrire le type des arbres, conifères ok mais odeur, taille ?) : depuis Sonir, on ne pouvait rien voir de ce qui se déroulait au niveau du sol. Il y avait maintenant un an, lorsque j'avais commencé à m'entraîner, je souriais parfois en songeant que les éminentissimes Exécuteurs se faisaient avoir par une gamine de quinze ans... Mais plus maintenant. (hormis le fait que ta phrase est trop longue, relis-la et dis-moi si elle est bien claire :s)

Je m'arrêtai et plaquai mes mains l'une contre l'autre. Rapidement, une lumière apparut entre elles (jaillit de ces dernières ?), qu'on devinait à l'apparence (apparence-apparaître, c’est très proche) rouge translucide qu'elle leur donnait. Puis la minuscule boule de flammes grossit jusqu'à ce que je la libère. Elle continua à flotter devant moi en dégageant une très forte lumière blanche. On ne l'aurait pas dit, mais j'avais mis plus de six mois avant d'être capable de m'éclairer convenablement ! Pourtant, il ne s'agissait que d'un feu artificiel, particulièrement intense, que l'air contenait et soutenait. Alors, peut-être que vous m'auriez trouvée d'une nullité effarante, mais cela n'a pas été facile d'apprendre seule ! Mes boules blanches éclataient comme des bulles de savon, je m'étais brûlée plus d'une fois...

Avec la lumière (Grâce à la lumière qui voletait devant moi ?) qui me précédait, je progressai beaucoup plus rapidement et finis par atteindre mon arbre. Mon arbre ! Il était magnifique. C'était un conifère, bien sûr, mais il avait poussé de façon étrange, tournant sur lui-même, laissant un vide à l'intérieur des boucles de son tronc tandis qu'à la hauteur de mes épaules, celui-ci se redressait vers le ciel. Je pensai qu'un homme l'avait sculpté au fur et à mesure qu'il poussait, en lui imposant cette forme. En tout cas vu la taille de l'arbre, celui-là devait manger les pissenlits par la racine, et depuis un bon bout de temps ! Et moi, je possédais une cache toute trouvée, à l'abri des intempéries...

Je plongeai ma main dans le trou et en sortis mon arc. Celui de mon père, qui avait été dissimulé de génération en génération. Tout comme ce cher livre de ce cher Mr Phoronée... (je pense que ta répétition est volontaire mais je la trouve maladroite) Vous pouvez donc imaginer mon expression (l’expression de mon visage ? ma réaction ?) quand on me l'avait offert ! Je ne savais même pas à quoi ce bout de bois servait... Je récupérai ensuite mes flèches et les posai au sol. Je n'en gardai qu'une, que je plaçai sur la corde. Puis je tirai (en général, commencer une phrase par puis, c’est pas le top car puis fait office logiquement de lien entre deux actions. Je pense qu’il serait plus judicieux de dire … Je plaçais la flèche sur la corde puis tirai. Elle se ficha…), et elle se ficha dans l'écorce de l'arbre. Celui que j'avais visé, bien entendu !

...

Citation :
Et elle avait éclaté de rire, un rire franc et pétillant (ouais bof, un rire qui pétille :s). J'étais pétrifiée, mais je n'avais pas baissé mon arc. Elle portait la cagoule et la tenue de combat impénétrable des Exécuteurs. Une silhouette noire qui, entre autre, pouvait m'arrêter pour infraction au couvre-feu. (de quelle taille est-elle ? comment est sa voix ?)Elle semblait avoir une trentaine d'année (on le devine à sa voix ? précise le parce que le lecteur n’est pas censé le deviner). Sans doute moins. Il était étonnant que si jeune, elle fasse déjà partie de l'élite. (voilà qui est une perche pour agrémenter ton texte : tu dis qu’elle est un peu jeune pour faire partie de cette élite, bien alors explique nous quel âge en général ont ces personnes, peut-être aussi le système de recrutement) Peut-être était-ce encore une apprentie ? Il devait bien y avoir des apprentis, non ? Peut être que je la connaissais. Je l'étudiais plus attentivement mais aucun nom ne me vint en tête. Je réalisai alors qu'apprentie ou pas, elle était sans doute capable de me mettre en pièce. C'est à ce moment qu'elle prit la parole et m'expliqua, d'une voix encore pleine de malice (dans ce cas de figure, je ne suis pas persuadée qu’elle devrait avoir de la malice dans sa voix, c’est plutôt un face à face dans un contexte dramatique, pas une comédie) :

...

Citation :
Je ne l'effleurai pas une fois (Pas une fois je ne parvins à l’atteindre ?). Mais elle finit par avancer vers moi. Je me crispai sans reculer, ce qui n'aurait servi à rien. Je n'avais plus de flèches. Alors elle m'en tendit une et me demanda de me tenir prête. Un peu déconcertée, je ne réfléchis pas et bandai l'arc en choisissant un arbre au hasard. Elle commença à me donner des tapes un peu partout en me reprenant :
— Lève ton coude. Tire plus fort. Plus fort ! Attention à ta tête. Mais empoigne-le, cet arc ! Ton coude, j'ai dit ! Redresse-toi !
Et l'on continua ainsi jusqu'à ce que, épuisée, je demande grâce. Elle s'en alla, mais pas sans me promettre de revenir s'entraîner avec moi. (Tu ne trouves pas que c’est un peu rapide tout ça ? Elle vient, elle l’entraîne, elle se casse ? Non, il faut que tu étoffes cette partie-là)Et elle était revenue. Chaque fois que je venais dans la forêt ou presque, elle me rejoignait. Elle m'avait même offert des flèches dignes de ce nom ! Non pas en bois mais dans un métal dur, avec des hampes en plumes. Je les trouvais magnifiques, et elles étaient autrement plus efficaces que mes vieilles flèches en bois tordu. Plus loin, plus fort... Elle avait continué à m'entraîner, jour après jour. Elle tenait toujours sa parole et ne disait jamais rien au hasard. Je savais que cette fois encore, elle ne bluffait pas : elle allait vraiment me faire travailler sur une cible mouvante ! Et ce fut terrible, l'expérience comme mes résultats.

Revenir en haut Aller en bas
Mwoua
Tornade
Tornade
avatar

Messages : 2140
Réputation : 24
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 67

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Dim 24 Avr - 14:02

SadVery Happy (il n'y a pas de smiley qui pleure de joie ! xD)
Grâce à vous j'avance à une vitesse folle en ce moment !! Very Happy Merci !! Je refais une série de corrections et je vous tiens au courant !
D'ailleurs, n'hésitez pas à lire les corrections même si ce n'est pas vous qui les avez faites ! ;D
Parce que régulièrement, quand je corrige, je pose des questions... Ce sera toujours dans les parties "normales", celles en italique étant des citations, et celles en gras les modifications que j'ai faites...

*fais des bonds toute seule derrière son ordi --'



Petite Brise 1 :

Spoiler:
 

Petite Brise 2 :

Spoiler:
 


Autres :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://annabellputtirod.wix.com/romans
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soleil Noir - commentaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le soleil noir
» [Twining, James] Les héritiers du Soleil Noir
» LA FILLE DU SOLEIL NOIR (Tome 1) ESPRITS IMPURS de M.L.N. Hanover
» Soleil Noir - François-Pierre Dubos
» LA FILLE DU SOLEIL NOIR (Tome 2) ANGES NOIRS de M.L.N. Hanover

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les mots s'envolent, histoires en ligne :: "Les commentaires de Mwoua"-
Sauter vers: