Les auteurs en herbe que vous êtes pourront faire découvrir leurs oeuvres, être corrigés, avoir des avis et partager avec d'autres écrivains. Tous les écrivains sont les bienvenus... alors à vos claviers !
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenue aux nouveaux membres. N'hésitez pas à vous présenter et à rejoindre la Chat box (tout en bas) pour discuter.

Partagez | 
 

 Soleil Noir - commentaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Mwoua
Tornade
Tornade


Messages : 2140
Date d'inscription : 09/03/2011

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Sam 30 Avr - 16:47

Je m'étais immobilisée ?
ben non... j'aime bien ton "pétrifié"... va falloir trouver un truc avec ce verbe. Bon courrragggge

Je croyais que c'était le "pétrifié" qui te dérangeait !! Very Happy On va y arriver, on va y arriver...

i si j't'assure ! au bout de cent relectures. T'en es à ta combien ?
20.6 Mo d'archives... xD

Oui j'ai la même difficulté... mais c'est vrai que c'est pas jojo. : "elle m'observa quelques secondes avant de s'approcher de moi ?"

Quand elle estima avoir assez attendu, elle s'approcha de moi ?
(je n'ai pas encore modifié)

cette fois ça me plait ! et toi ?
Oui ! Ca a beaucoup changé mais je pense que c'est mieux... Very Happy

Non non, c'est pas gênant. Je traduis juste une réflexion que je me suis faite. Mais effectivement, l'autre doit savoir où se trouve sa cachette... enfin, je suppose...
Non seulement tu supposes bien mais ca va être bien pire que ca ! Tu verras... Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
http://annabellputtirod.wix.com/romans
Mwoua
Tornade
Tornade
avatar

Messages : 2140
Réputation : 24
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 67

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Sam 30 Avr - 20:40

Je suis désolée ! Je voulais poster la suite avant de partir, mais du coup je n'ai pas relu... beaucoup ?
Bon ok, j'ai relu pas mal --' Mais pas assez à mon goût, et sans recul alors je ne sais pas encore ce que cela donne... J'espère que ca va. :s
Revenir en haut Aller en bas
http://annabellputtirod.wix.com/romans
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Dim 1 Mai - 8:55

J'adore la suite ! ça rajoute du suspens, et on se pose pas mal de questions. Genre qui est le gars qui l'espionne ? D'après ce que j'ai compris, il est dans sa chambre mais elle le voit pas... Ça me fait penser à la cape d'invisibilité dans Harry Potter Razz

ses yeux multicolores
J'ai bien compris qu'elle avait plusieurs couleurs dans ses yeux mais quand je lis ça, je sais pas pourquoi, je m'imagine directement un mini arc-en-ciel dans ses yeux x) C'est assez étrange... Razz

Les couleurs vives qu'elle avaient choisies
> avait

Vivement la suite ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mwoua
Tornade
Tornade
avatar

Messages : 2140
Réputation : 24
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 67

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Dim 1 Mai - 10:09

J'adore la suite ! ça rajoute du suspens, et on se pose pas mal de questions. Genre qui est le gars qui l'espionne ? D'après ce que j'ai compris, il est dans sa chambre mais elle le voit pas... Ça me fait penser à la cape d'invisibilité dans Harry Potter
mdr ! ^^ Ca vous le comprendrez bientôt...
Ca m'étonne qu'en pensant ca, il n'y ait rien qui t'ai choqué ! Enfin de toute façon, cela sera expliqué dans quatre ou cinq extraits je crois, alors ca va ^^


(avait) Argh !!! Very Happy



J'ai écris la suite mais je ne l'ai pas encore tapée ! Il faut que je m'y mette, mais j'ai dans la tête un passage un peu plus loin que j'aimerais bien rédiger aussi... :s
Revenir en haut Aller en bas
http://annabellputtirod.wix.com/romans
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Dim 1 Mai - 10:25

Ah, qu'est-ce qui était sensé me choquer ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Mwoua
Tornade
Tornade
avatar

Messages : 2140
Réputation : 24
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 67

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Dim 1 Mai - 10:41

Ca :

Citation :
N'osant regarder dans sa direction, j'essayai de marcher vers la fenêtre. J'arrivais à me déplacer ! C'était déjà une petite victoire. Combien d'heures avais-je passé dans cette chambre, immobile ? Trop, sans doute assez pour devenir fou.

Ca ne marche pas vraiment avec une cape d'invisibilité, non ? ;D
Revenir en haut Aller en bas
http://annabellputtirod.wix.com/romans
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Dim 1 Mai - 11:32

Oui, c'est vrai que c'est plutôt étrange n__n Vite, vite ! Ecris la suite ! Je veux savoir ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Dim 1 Mai - 11:53

"Oui, mais est-ce que tu t'es réveillée avant de te lever ? » :shock:

Par un effort exceptionnel, je réussis à sortir ma main de sous ma couette et l'abattis sur mon réveil.
La sonnerie cessa enfin. Smile

¤

Elle tenta de se redresser mais se laissa retomber en arrière. Sa deuxième tentative fut plus heureuse : elle parvint à se mettre debout, vacillante. La première chose que je remarquai était son pyjama orange pas très esthétique... Pourtant il lui allait assez bien. Il faisait ressortir ses yeux multicolores et ses cheveux bruns qui, comme tous les matins, étaient aussi emmêlés que bouclés. Cela lui correspondait bien. :shock: Même sa chambre reflétait sa personnalité. Il y régnait un bazar innommable et pourtant elle s'y retrouvait. Les couleurs vives qu'elle avaient choisies pour chaque objet accentuaient encore cet cette impression de mouvement plein d'une énergie jamais tarit. (d'énergie inépuisable ...ouais bof ... son tempérament volcanique, toujours en mouvement ?... ouais c'est mieux l'image du volcan.)

¤


Une fois mon pyjama rangé, je choisis quelques vêtements au hasard et les enfilai avant de faire mon sac. Enfin, cela se résumait à y fourrer mon trieur et quelques bouquins... Après un temps d'hésitation j'ajoutai le livre de Phoronée. Very Happy

¤



Je me détournai lorsqu'elle se changea. J'étais moi-même trop pudique pour être un voyeur ! N'osant regarder dans sa direction, j'essayai de marcher vers la fenêtre. Very Happy (chouette !!! un personnage mystérieux !) J'arrivais à me déplacer ! C'était déjà une petite victoire. Combien d'heures avais-je passé dans cette chambre, immobile ? Trop, sans doute assez pour devenir fou.(et ben dis donc ça doit faire un moment qu'il l'observe si c'est au point d'avoir des difficultés pour se déplacer !)

Apparemment elle avait oublié de fermer les rideaux. Il commençait à faire jour. L'aube avançait. Je jetai un œil dans la rue encore déserte. Je ne voyais pas grand chose, seulement les façades en face. Au loin, j'aperçus une montagne, mais rien que je ne reconnaisse. Quoique, ce pic me semblait familier, mais aucun nom ne me vint en tête (encore ! ben si moi j'aime les "relations" toi tu aimes les "aucun nom ne me vint en tête"). On ne les retrouverait sûrement pas cette fois ci,(point ?) Jérémi allait être déçu. Je me sentis partir au moment ou elle s'approcha de la fenêtre. Elle l'ouvrit en...

¤



Very Happy j'aime cette transition : original ce changement de point de vue) Je l'ouvris en grand et me penchai à ma droite pour tenter de voir s'il arrivait. Oui ! Il courait le long de l'Avenue et bientôt, gagnerai le centre ville en empruntant les passages aménagés à travers les rangées de maisons. En passant sous ma fenêtre, il leva les yeux et me lança un bonjour auquel je répondis par un signe. Mi-longs, ses cheveux étaient d'une couleur que je situais entre le blond et le châtain. (chouette ! encore un nouveau !) Quand il était dans ma classe - nous devions avoir neuf ans –, il étaient beaucoup plus courts. Ce n'était pas la seule chose à avoir changée. Mathieu était plus renfermé. Le comportement des autres avait sûrement pesé dans la balance, mais je voyais bien qu'il était plus anxieux depuis son arrivée à Deuxième Chance. Very Happy STOPPPPPPP ! c'est quoi deuxième chance ? un lycée ? une secte ?
Les seuls instants où je le retrouvais comme avant Suspect étaient ceux où il courait. Avant, il faisait un tour de la ville avec son père Suspect ; mais même après l'arrestation de ses parents et son placement à DC, ( Suspect woa woa woa woa ... on se calmerait pas un peu avec les noms enigmatiques ? 2ème chance et maintenant DC ... ppsfffttt) il avait continué à se rendre à l'école en courant. Comme DC se trouvait en périphérie de la ville, il devait passer devant chez moi avant d'atteindre le passage. Depuis on se saluait tous les matins. Comme de vieux amis. Pourtant on ne s'adressait plus vraiment la parole. La frontière entre les jeunes de DC et les autres était infranchissable ! Du moins jusqu'à leurs (leur) dix huit ans, âge auquel ils pouvaient enfin quitter le pensionnat pour un logement qu'on leur attribuait. Cela devait lui paraître long, neuf ans.

oui ben là tu m'as un peu parlé chinois mais bon, comme je suis d'un bon tempérament je poursuis. Peut etre, je dis bien peut etre aura tu la grande mansuétude de m'expliquer un peu ce monde en français please !

EN GROS en trois phrase, j'ingurgite :
2ème chance
DC
un pere qui se fait arreter pour des raisons qu'on ne me dit pas
deux amis qui ne se parle pas pour des raisons que j'ignore
un jeune qui semble avoir été mis à part (me demandez pas pourquoi ? ppprrttt (son de ma bouche)
des jeunes de dix huit qui vont quelques part dont on ne me parle pas
des jeunes qui restent dans un truc pendant 9 ans
des jeunes qui sont rivaux, enfin ça encore, je suppose avec d'autres pour des raisons que je ne connais TOUJOURS pas ...

y aurait pas quelques éléments que tu aurais oublié de préciser ?

Je pris mon sac et dévalai les escaliers. La cuisine n'avait rien à voir avec ma chambre : la décoration se limitait aux meubles en bois et tout était parfaitement rangé. Je détestais cela ! Very Happy

Je jetai mon sac près de la porte d'entrée et m'assis à table. J'engloutis un morceau de pain avec un peu de fromage puis pris la direction de la salle de bain. Je tentai de dompter mes boucles mais abandonnai et observai mes yeux. C'était ce que je préférai chez moi. Il y avait du rouge autour de la pupille, puis du brun, et on remarquait même un peu de bleu et de vert. Je souris, puis en voyant mon reflet, m'adressai une grimace avant de sortir. Very Happy

Le problème était que ma mère me bloquait le passage. Very Happy Very Happy Very Happy

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Dim 1 Mai - 12:04

— Anna, dit-elle d'un ton qui ne présageait rien de bon. (pour que le lecteur soit plus en intimité avec ton personnage ajoute un détail genre : si sa mère l'appelle par son prénom c'est que ce qu'elle a à dire ne présage rien de bon... )
— Oui ? répondis-je, l'innocence incarnée. Very Happy
— Je peux savoir ce que tu comptes mettre demain soir ? :shock: Very Happy Mdr ! c'est ça le "rien de bon" ?
Demain soir ? Il se passait quoi, demain soir ? Elle sentit mon hésitation et explosa.
— Le Tournoi ! Comment vas-tu t'habiller pour le Tournoi ?
Déjà ! Oups. J'avais complétement oublié. Il s'agissait de la fête annuelle de Sonir Very Happy ah merci ! c'est bien pour une fois tu donnes les explications. Et une réponse ! et une !) : elle se déroulait à la fois en l'honneur de l'arrivée des fondateurs de la ville et pour fêter le début d'une nouvelle année. On allumait des feux de bois un peu partout à Sonir et tout le monde s'habillait en orange.(en l'honneur de quoui ?) Oh non ! Je baissai les yeux sur mon pantalon. Ce matin, j'avais enfilé l'unique bas orange que contenait mon placard. Ma mère continuait de me fixer, les bras croisés.
— Bon, je crois que je vais aller me changer ? capitulai-je.
— En effet !
Elle tourna les talons et rejoignit la cuisine en soupirant. Je savais qu'elle n'avait jamais supporté mon côté dissipée... Je filai et gravis les marches quatre par quatre mais je pus l'entendre s'écrier :
— Et pour une fois, tu essaieras de te coiffer !
Nia nia nia... ronchonnai-je en entrant dans ma chambre. Very Happy mdr Je me changeai, jetai le précieux pantalon sur mon lit et traversai à nouveau la maison comme un ouragan. Je happai mon sac au passage et fonçai dans la rue. Je commençai à être sérieusement en retard !

C'est toujours aussi agéable de te lire même si en grande curieuse y a des tas de trucs qui m'échappent (puisque tu ne les dis pas !) l'humour omniprésent est ce que je préfere ! et ce type dans la chambre ...hummmm et le petit nouveau aussi ... j'adore les garçons renfermés sur eux même... cela présage du bon. la suite ? quand ? tu l'a écrite au moins ?

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Mwoua
Tornade
Tornade
avatar

Messages : 2140
Réputation : 24
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 67

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Dim 1 Mai - 13:18

Mercii !!! cheers

Spoiler:
 
Dis moi vite !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://annabellputtirod.wix.com/romans
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Dim 1 Mai - 13:43

Déjà à l'époque nous parlions peu, nous observant tour à tour. Nous n'avions pas d'amis communs et n'avions jamais osé faire le premier pas, ni l'un ni l'autre. Pourtant nous savions que nous nous ressemblions. Il dégageait une énergie fascinante et j'avais tout de suite compris deviné ? pressenti ? qu'il était comme moi et comme mes parents, capable de faire des choses étranges. Anormales. Cela m'avait rassurée. Mais les choses avaient changées après l'arrestation de ses parents et son placement à l'orphelinat Deuxième Chance. Il était plus renfermé. Les seuls moment où il se détendait et avait l'air heureux étaient ceux durant lesquels il courait. C'était une habitude qu'il avait prise avec son père, je les avais vu parfois. Mais comme DC se trouvait en périphérie de la ville, il devait passer devant chez moi avant d'atteindre le passage. Depuis on se saluait tous les matins, même si la frontière entre les jeunes de DC et les autres était infranchissable. Ils étaient complétement mis au banc de la société, en tant descendants de délinquants. Considérés comme les fils ou filles de délinquants, ils étaient mis à part, dédaignés par la société. Du moins jusqu'à leur dix huit ans, âge auquel ils pouvaient enfin quitter le pensionnat pour un logement qu'on leur attribuait. Mathieu savait donc qu'il passerait neuf ans à DC. Cela devait lui paraître long.


ps : pour les 18 ans, ça devient nettement plus clair maintenant que je sais que c'est un orphelinat et donc DC diminutif de deuxième chance.

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Mwoua
Tornade
Tornade
avatar

Messages : 2140
Réputation : 24
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 67

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Dim 1 Mai - 13:49

pressenti ! C'est très bien ca ! Very Happy

choses --' je change, j'avais fait les deux phrases séparément

En tant que fils ou filles de délinquants, ils étaient mis au banc de la société.

DC le diminutif, on comprend ou pas ?

Ce qui donne
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://annabellputtirod.wix.com/romans
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Dim 1 Mai - 14:02

Oui, c'est plutôt pas mal ! enfin je trouve personnellement.

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Mwoua
Tornade
Tornade
avatar

Messages : 2140
Réputation : 24
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 67

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Dim 1 Mai - 14:22

Je poste la correction !

C'est fait.


Le reste allait ?
Revenir en haut Aller en bas
http://annabellputtirod.wix.com/romans
Alona
Brise
Brise
avatar

Messages : 124
Réputation : 3
Date d'inscription : 20/04/2011

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Mar 3 Mai - 9:22

Hello Mwoua, enfin twoua XD

Bon, tu sais quoi ? Hier soir j'ai fait un com de ton dernier extrait où notamment je te donnais mon avis etc... fin bref, je valide et voilà que je m'aperçois qu'il a disparu dans le néant.... grrrr, je t'avoue que vu l'heure, je n'ai pas eu le courage de tout refaire donc je vais surtout te redonner le plus important sur ton roman.

Vala, ce qui me pose problème dans cet extrait comme dans l'ensemble du roman, c'est que tu survoles l'histoire. Certes le lecteur doit avoir sa part d'imagination mais quand c'est trop et qu'il doit passer son temps à soit extrapoler des hypothèses parce que tu n'expliques rien (par exemple au sujet de devoir se saper en orange pour la fête... aucune raison le justifiant) soit à se poser cette question non stop, ce qui fait que par la suite il ne peut profiter sereinement de l'histoire puisqu'il est toujours en demande d'infos qu'on ne lui fournit pas.

Moi je voudrais que tu etoffes cette histoire, que tu brodes autour de ton personnage. On ne connait rien de ses pensées, de ses peurs et ses espoirs. Cette fête que tu décris, tu n'en donnes ni la période exacte ni sa réelle raison d'être et encore moins ce que l'on y fait : danser, manger, faire des duels etc...

Je pense que d'un extrait d'une cinquantaine de ligne, si tu creuses un peu plus la psychologie de l'histoire, tu peux largement me faire trois pages.
Revenir en haut Aller en bas
amanda67
Admin
Admin
avatar

Messages : 555
Réputation : 3
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 33

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Mar 3 Mai - 15:59

C normal qu'il y a 2 fois le fin du chapitre ??

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

" La lecture était ma liberté et mon réconfort, ma consolation, mon stimulant favori : lire pour le pur plaisir de lire, pour ce beau calme qui vous entoure quand vous entendez dans votre tête résonner les mots d'un auteur. "
Revenir en haut Aller en bas
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Mer 4 Mai - 18:57

Mon coude, mon dos... La litanie reprenait. Mes mains étaient moites, j'avais du mal à serrer le bois de mon arc. Il était impossible de ne pas voir que je tremblais encore. Heureusement, elle avait abandonné son impatience un peu brusque et me parlait avec plus de douceur.Sinon Je crois que je n'aurais pu retenir mes larmes . Pourtant, (deux points) je n'étais pas si impressionnable, d'habitude !

Mais j'avais perdu le contrôle.

Je ne parvenais pas à comprendre comment cela était possible. Elle avait éteint ma lumière... Lors de mes premières tentatives, je n'étais même pas capable de la maintenir plus de quelques minutes, alors que désormais je pouvais m'éclairer plusieurs heures. (donc elle s'est amélioré et pourtant le début de ta phrases explique qu'elle ne comprend pas comment la femme parvient à eteindre sa lumière ? je ne comprends pas tout court moi ? scratch ) Chaque fois, elle disparaissait comme une bulle éclate. Alors je me reposais un peu, puis la reconstituais.

Mais elle avait rompu le lien qui me permettait de commander aux plus petites choses. Puis l'avait rétabli avec une facilité déconcertante. Comme si cela était normal ! Même le jour de notre rencontre, elle avait à peine fait attention à ma lumière. Elle savait.
Et moi, je ne comprenais pas.

La masse de connaissances qu'elle possédait à mon sujet, sans que je ne sache rien Neutral d'elle m'inquiétait. Pourquoi avait-elle choisi de m'aider ? Elle était une Exécutrice : elle était censée m'arrêter.

Pas m'apprendre à me battre ! Very Happy

Plongée dans mes pensées, je faisais des erreurs. Elle s'en rendait compte. Alors, elle finit Neutral par ramasser mes flèches et me les tendre. Elle s'en rendit compte alors avec un soupir exaspéré, ramassa mes fléches.

— Ce sera tout pour aujourd'hui. Il est tard et j'ai encore à faire. Tu viendras, demain ?
— Oui, confirmai-je en récupérant mes flèches qu'elle me tendait.
— Parfait ! Dors bien !
Et elle s'éloigna, après m'avoir fait un signe. Dors bien ? Elle était bonne, celle-là ! Je n'aurais que quelques heures de sommeil...



~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Mwoua
Tornade
Tornade
avatar

Messages : 2140
Réputation : 24
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 67

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Ven 6 Mai - 14:02

(par exemple au sujet de devoir se saper en orange pour la fête... aucune raison le justifiant)
J'en parlais avec Petite Brise. Je pensais tout expliquer durant la fête en question, mais il vaut mieux que je précise avant ?


(donc elle s'est amélioré et pourtant le début de ta phrases explique qu'elle ne comprend pas comment la femme parvient à eteindre sa lumière ? je ne comprends pas tout court moi ? )
Je n'ai pas du être assez clair. En temps normal elle arrive à la maintenir plus ou moins en sachant qu'elle a fait des progrès, mais là, la femme a eteint sa lumière, l'a empêché de la maintenir.

Je suis dsl je dois y aller :s Exeptionnel que j'ai réussi à accéder à un ordi ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://annabellputtirod.wix.com/romans
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Sam 7 Mai - 8:22

Elle se dirigea vers un arbre, y rangea un arc et des flèches, puis s'allongea un instant et tenta de dégager ses cheveux châtains de sa nuque. Sans succès. Courts et bouclés, ils étaient indomptables. Alors elle abandonna et laissa ses mains retomber sur la mousse qui tapissait la clairière. Une douce lumière éclairait le bois, provenant non pas du ciel car il faisait nuit, mais d'une sphère flamboyante.

¤

Après le départ de la femme, je m'étendis un instant au sol. Je faillis m'assoupir mais me relevai d'un bond. Je ne comptais pas passer la nuit là ! J'étais si fatiguée que je n'étais pas certaine d'avoir la force de rentrer, // mais je ne pouvais me permettre de faire le chemin à pied.

alors ici dans une seule phrase tu donnes deux idées assez identiques (le fait qu'elle doute de pouvoir rentrer chez elle) avec au centre un MAIS... je ne suis pas ta logique. scratch
tu dirais : j'étais trop crevée mais je ne pouvais pas rester dormir dans la foret : ok, je suivrais le cours de ton idée...
mais là ... elle est trop crevée mais elle ne peut pas rentrer à pied ?

Cela faisait un moment que je soupçonnais les Exécuteurs de patrouiller sur les toits. Comme toutes les maisons étaient mitoyennes, ils pouvaient partir du centre de la ville et surveiller l'Avenue sans même redescendre au sol. Je savais qu'il existait quelques endroits où se dissimuler, mais aucun n'étaient accessibles à pied. Leurs rondes semblaient infaillibles.

Je pris la direction de la cité et éteignis ma lumière. Me déplacer devînt dès lors beaucoup plus compliqué et je fis plus de bruit. Toutefois les craquements des branches mortes étaient toujours plus discret qu'un soleil de poche... Pour cette raison (laquelle ? le bruit ou le fait de marcher dans le noir ?) je n'avais rien d'autre à faire que zigzaguer entre les troncs avec le plus de prudence possible... Un de mes hématomes de la semaine précédente se faisait encore sentir, et je ne comptais pas en recevoir d'autres de sitôt... (ouais, décidemment cette inquiétude d'avoir des hématomes à ce moment là de l'histoire me laisse perplexe... mais bon c'est toi qui choises...ou alors c'est "recevoir un hématome" qui me titille peut être ? )

Après avoir atteint la palissade, je m'accroupis et procédait à un rituel bien huilé. D'abord je tendais mes mains à une cinquantaine de centimètres du sol, puis je les déplaçaient pour former une plaque. Elle était en air. Mais aussi dure que du bois ! (genre un tapis magique quoi ?)
Ensuite je m'y allongeai, attrapai (m'accrochai ou m'aggrippai ?) le rebord avant, et m'élevai de quelques mètres. Heureusement, j'habitais sur la bordure extérieure de la ville. Ma fenêtre donnait sur la forêt, je prenais peu de risques...
Et soudain, je lançai ma plaque en avant. Le vent fouettait mon visage et même si j'avais l'impression que mes doigts gelaient, l'excitation me donnait toujours envie de crier. (ahhhh je viens de comprendre que c'est pas seulement un ascenseur c'est un mode déplacement super fun ! Very Happy )
C'est alors (il revient souvent ce "alors") qu'avec force, quelque chose percuta mon front. Je tentai de stabiliser ma plaque mais ne pus m'empêcher de porter une main à mon visage. Mes doigts se refermèrent sur l'objet. Cependant, tandis que ma plaque pilai, (s'inclinai ? ou alors tu veux dire qu'elle est carrément ejectée ?) je continuai dans ma lancée et glissai.
Tombai.

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Sam 7 Mai - 10:42

Le choc fut rude et je me crispai ; mais je ne criai pas. Je restai quelques secondes au sol, à regarder devant moi, hébétée. Puis je bondis sur mes pieds et constatant que je n'avais rien de plus que des hématomes, j'allai me plaquer contre le mur des bâtiments. Je serrai toujours la chose dans ma main mais avec plus de douceur. Je savais de quoi il s'agissait. Abruti d'oiseau ! Il ne bougeait plus, mais je ne pouvais pas m'occuper de lui ici. Je me dépêchai de reformer la plaque, mais sans m'aider de mes mains, sans bouger, cela me prit beaucoup plus de temps que d'habitude. Puis je la fit glisser sous moi et m'élevai de quelques mètres, juste de quoi atteindre ma fenêtre. Quel oiseau sans cervelle, il ne pouvait pas regarder où il allait ? À une seconde près, je serais rentrer sans encombre. J'écartai le battant d'un coup d'épaule puis sautai à l'intérieur. Very Happy
(excellent ce passage ! rien à redire)
Tenant l'oiseau contre moi d'une main, je fermai les rideaux de l'autre. Enfin, je pus créer ma lumière que je laissai flotter près du sol et je déposai délicatement la petite victime sur le parquet. Il était très léger : il semblait avoir plus de plumes que de muscles... Enfin, bon, ce n'était pas de ma faute tout de même ! Very Happy

L'oiseau, au pelage noir, n'appartenait pas à une espèce que je connaisse (connaissais). Heureusement malgré le choc, son cœur semblait battre. Alors je pris la poubelle en grillage sous mon bureau et la retournai sur le sol au dessus de l'oiseau. Au moins je n'aurais pas de mauvaise surprise. Puis je descendis en douce dans la cuisine, récupérai du pain et l'émiettai près du volatile. Je n'étais pas biologiste, il devrait se contenter de cela... Je retournai malgré tout prendre une petite assiette et la remplit d'eau avant de la déposer dans la cage de fortune. Puis je me changeai et me couchai.

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Sam 7 Mai - 10:50

J'allais faire un meurtre. Non, un carnage ! Un massacre... A (À) commencer par cet oiseau de malheur qui s'était échappé, je ne savais comment, et volait dans ma chambre en piaillant. Bon sang ! Il faisait encore nuit !

à commencer ? ce qui veut dire qu'autre chose l'irrite

Je créai ma lumière et constatai les dégâts. Ce n'était pas bien pire qu'avant.... Il fallait dire que le sol était déjà recouvert d'objets hétéroclites avant la fugue de se satané volatile. Et puis, les couleurs diverses et variées des murs en bois comme celle de ma bibliothèque n'enlevaient rien à l'ambiance... Une immense niche aménagée dans une largeur de la pièce renfermait ma collection de plantes étranges et bien sûr, multicolores, que j'avais déposé sur des rayons en verre superposés. Je me mis lentement debout et progressai sans faire de bruit vers mon maria venena, une sphère rouge aux tentacules bleus électriques (adj de couleur composé = invariable = toujours au singulier) derrière lequel s'était dissimulé cet oiseau parfaitement adapté à mon régime alimentaire Very Happy ... Je m'immobilisai quand il quitta sa cachette. Il me regarda un instant, exactement de la même façon qu'un chat jauge une souris. (lol c'est le monde à l'envers) Je me demandai s'il était capable de comparer nos masses corporelles respectives et de retourner dans sa cage sans faire d'histoire. Au lieu de quoi, il me fonça dessus.
Je restai immobile, priant pour qu'il se pose à mes pieds et que je n'ai qu'à tendre le bras pour l'attraper. Mais cet hydrocéphale débilitant en avait décidé autrement.
Il se posa sur mon épaule. Very Happy
Je me redressai lentement, sidérée, et il ne bougea pas. Tant qu'il se remettait pas à piailler, je ne le mettrai pas à la casserole. Mes parents ne s'étaient pas encore réveillé, tout n'était pas perdu. Very Happy
Alors à tout hasard, je tendis mon doigt devant moi. Il alla s'y poser. Naturellement.
Cet oiseau n'était pas normal.
Je pus alors l'observer et son apparence confirma mes pensées. Tout d'abord, il me fixait avec ses yeux noirs et n'avait plus l'air débile du tout. Et puis il penchait la tête sur le côté comme s'il attendait que je parle. Bon sang Anna, reprends-toi, ce n'est qu'un oiseau ! Je me secouai mentalement, et le volatile gonfla ses plumes noires, sans cesser de m'observer.
(ce que tu décris, n'a rien d'anormal... j'attends toujours l'élement qui confirmerait que décidemment elle a raison de penser cela...)
— Toi, tu n'as pas intérêt à piailler, menaçai-je en murmurant.
Je faillis ajouter : "sinon, casserole !", mais je me retins. J'avais l'étrange impression qu'il n'aurait pas apprécié... Very Happy
Alors je m'approchai des rideaux, ouvrai la fenêtre et passai ma main à l'extérieur.
Il serra sa prise sur mon doigt et se tourna vers moi une dernière fois avant de s'envoler dans la nuit. Je me hâtai de refermer la fenêtre puis je me remis au lit.

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Mwoua
Tornade
Tornade
avatar

Messages : 2140
Réputation : 24
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 67

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Sam 7 Mai - 11:58

J'aime quand tu mets des smileys au milieu de mon texte... Je ne suis toujours pas sur mon ordi donc pas moyen de corriger mais c'est génial que tu aies relu !! Very Happy Il y a des choses que j'étais persuadée d'avoir corrigé --' (adj de couleur composé = invariable = toujours au singulier)

à commencer ? ce qui veut dire qu'autre chose l'irrite
Cela allait avec le génocide.. J'ai oublié de l'enlever ! --' Merci pour ton regard percant ! Very Happy

que je connaisse (connaissais).
Je ne dois pas mettre du subjonctif ?

Merci à toi aussi Alona ! C'est vrai, j'ai du mal à exprimer les pensées des personnages. Je suis en train de me refaire mes série à la permière personne et je relirais pour voir ce que je peux faire ! D'ailleurs, n'hésite pas à me poster mon texte avec des croix rouges aux endroits ou cela manque... ;D

Amanda : uuuu ^^ Même pas vu ! Je vais régler ca tt de suite ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://annabellputtirod.wix.com/romans
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Sam 7 Mai - 14:26

Punaise ! t'es la seule qui bosse sur ce forum... What a Face

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Alona
Brise
Brise
avatar

Messages : 124
Réputation : 3
Date d'inscription : 20/04/2011

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Lun 9 Mai - 15:12

Citation :
Merci à toi aussi Alona ! C'est vrai, j'ai du mal à exprimer les pensées des personnages. Je suis en train de me refaire mes série à la permière personne et je relirais pour voir ce que je peux faire ! D'ailleurs, n'hésite pas à me poster mon texte avec des croix rouges aux endroits ou cela manque... ;D
salut, je ferais ça dès que j'aurai le temps, c'est promis. En ce moment j'ai un peu de boulot donc je n'arrive pas à me libérer :s
Revenir en haut Aller en bas
Mwoua
Tornade
Tornade
avatar

Messages : 2140
Réputation : 24
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 67

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Jeu 12 Mai - 19:32

C'est pas grave, moi aussi ! ^^ Mais je commence à écrire la suite et je m'y mettrai plus sérieusement... Après le bac... --' En plus j'ai une amie qui écris et ca me motive vraiment ! On peut en parler, ca fait du bien. Enfin ! Rolling Eyes Je suis motivée ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://annabellputtirod.wix.com/romans
Alona
Brise
Brise
avatar

Messages : 124
Réputation : 3
Date d'inscription : 20/04/2011

MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   Jeu 12 Mai - 19:34

oui je comprends, partager sa passion motive à continuer. On a moins l'impression d'être "différent" Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soleil Noir - commentaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soleil Noir - commentaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le soleil noir
» [Twining, James] Les héritiers du Soleil Noir
» LA FILLE DU SOLEIL NOIR (Tome 1) ESPRITS IMPURS de M.L.N. Hanover
» Soleil Noir - François-Pierre Dubos
» LA FILLE DU SOLEIL NOIR (Tome 2) ANGES NOIRS de M.L.N. Hanover

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les mots s'envolent, histoires en ligne :: "Les commentaires de Mwoua"-
Sauter vers: