Les auteurs en herbe que vous êtes pourront faire découvrir leurs oeuvres, être corrigés, avoir des avis et partager avec d'autres écrivains. Tous les écrivains sont les bienvenus... alors à vos claviers !
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenue aux nouveaux membres. N'hésitez pas à vous présenter et à rejoindre la Chat box (tout en bas) pour discuter.

Partagez | 
 

 Poèmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eric, ami de Merhia
Ouragan
Ouragan
avatar

Messages : 1269
Réputation : 17
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 18
Localisation : À mi-chemin entre le temple de Cthulhu et la bibliothèque de la Citadelle de Westeros

MessageSujet: Poèmes   Dim 5 Oct - 14:08

Et… oui, je me suis mis aux poèmes. Prose ou vers, à vous de juger. Mon avis ? "Tout ce qui n'est pas prose est vers et tout ce qui n'est pas vers est prose".

Mort

Dame de noir vêtue, belle et dangereuse.
Mortelle.
Image du destin et des décisions divines.
Puissance.
Sa faux à la main, réponse à tes espoirs.
Délivrance.
Reine du désespoir et de la nuit.
Cauchemar.
Dans ton dos tangue la balance.
Fatalité.
Revenir en haut Aller en bas
Eric, ami de Merhia
Ouragan
Ouragan
avatar

Messages : 1269
Réputation : 17
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 18
Localisation : À mi-chemin entre le temple de Cthulhu et la bibliothèque de la Citadelle de Westeros

MessageSujet: Re: Poèmes   Dim 13 Mar - 10:16

J'ai découvert par surprise que j'avais un sujet poèmes, donc autant en profiter. Celui-ci a été écrit à partir d'une image (trouvée sur 4chan /wg/).

Moi, dryade, je me meurs


Vois, humain, mon état en ce jour
Moi qui si forte me tenait auprès des miens,
Décimés sous l'action de tes mains.
Sache, toi qui m'a enlevé tout amour
Qu'avant, beauté, la forêt se dressait
Que maintenant, saleté, la ville se dessine.
En son cœur, guerre intestine,
En son corps, nature annihilée,
Tout autour, monde à vif.
De l'effet de tes griffes,
Moi, dryade, je me meurs !

Vois, humain, la tristesse de mon âme
Moi qui si forte était princesse des forêts.
À présent, réfugiée dans les marais
Mon cœur, endolori, se fane.
Loin de mon arbre je me trouve
Arbre esseulé, fruit de ta destruction,
Grande est notre désolation
Lui, seul, moi, amère, notre colère couve.
Divins centaures massacrés,
Joyeux satyres assassinés
Humain, je me vengerai !

Vois, humain, comment je rumine
Une colère qui un jour s'abattra
Et quand tu m'oublieras, te trouvera
Sachant cela, moi, dryade, regarde ta vie qui défile.
Un jour, humain, tu expireras
Et alors mes frères et moi hurlerons de joie,
Unissant dans un seul souffle toutes nos voix.
En attendant, nous sommes là
Fières sirènes peuplant les océans
Douces fées côtoyant les géants
Peuple de la nature, à nouveau nous nous dresserons !


Revenir en haut Aller en bas
 
Poèmes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poèmes dans Bleach
» Cahiers de poèmes, Emily Brontë
» Vos poètes et poèmes préférés
» Poèmes tous doux...
» Les poèmes gagnants/ TARI, DDP HUOR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les mots s'envolent, histoires en ligne :: Les écrits de Baptiste (Eric, l'ami de Merhia)-
Sauter vers: