Les auteurs en herbe que vous êtes pourront faire découvrir leurs oeuvres, être corrigés, avoir des avis et partager avec d'autres écrivains. Tous les écrivains sont les bienvenus... alors à vos claviers !
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenue aux nouveaux membres. N'hésitez pas à vous présenter et à rejoindre la Chat box (tout en bas) pour discuter.

Partagez | 
 

 commentaire Guerre du peuple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: commentaire Guerre du peuple   Sam 7 Avr - 15:09

Alors c'est moi qui commence : Very Happy

mon code couleur :
violet = commentaires
rouge = fautes
bleu = répétitions
vert caca d'oie = maladresses

Cette histoire commença le dimanche 10 juillet 2011. Ce jour-là, j’avais reçu trois billets d’avion à la date du dimanche 24 juillet 2011, à onze heures. Le départ était prévu à l’aéroport de Borgo et l’arrivée à Nantes. Ils étaient aux noms de mes soeurs adoptives et du mien. J’avais demandé à mes parents si cela ne les gênaient pas mais ils avaient dit que je pouvais y aller à la condition que je prenne quelques leçons d’escrime avant car je n’étais pas très forte dans ce domaine.

il manque une petite transition... comme quoi ils sont arrivés à destination... parce que, j'ai trouvé que ça allait trop vite ici.

Comme tous les soirs de beau temps, je me promenais dans la forêt avec mes soeurs. Esther avait un sac sur le dos mais je ne savais pas ce qu’il contenait. Comme il y avait peu de danger dans la forêt, je n’avais aucune arme quelconque. C’est alors qu’Esther sortit deux couteaux de son sac. Elle en lança un à Théodora qui l’attrapa avant de me lancer :
« espace Voici, pour toi, une leçon qui te sera, peut-être un jour, utile : c’est la poursuite. Nous sommes les poursuivantes armées (comme tu le vois) et tu es la poursuivie désarmée, comme cela arrivera peut-être un jour. Je te souhaite une bonne chance et tu peux utiliser tous les moyens en ta possession pour nous échapper. Débrouille-toi et c’est partiespace!espace»

Bien, bien bien... déjà je peux avancer que la couleur rouge avec toi est inutile ! quel âge as-tu déjà ? 12 ans ! waouh ! je suis épatée ! même moi (ok, je ne suis pas une référence Rolling Eyes ) je fais plus de fautes... Pour l'histoire, tu entres tout de suite dans le vif du sujet ! pas de perte de temps. C'est bien, mais en même temps j'aurais préféré (mais ce n'est que mon avis) que tu m'expliques un peu plus le contexte... on débarque un peu trop rapidement. Donc, je reprends.

PS : tes petits extraits c'est nickel ! continue de les poster comme cela ! avec les pavés, je sais plus où j'en suis...

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Eric, ami de Merhia
Ouragan
Ouragan
avatar

Messages : 1269
Réputation : 17
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 18
Localisation : À mi-chemin entre le temple de Cthulhu et la bibliothèque de la Citadelle de Westeros

MessageSujet: Re: commentaire Guerre du peuple   Lun 9 Avr - 16:19

J'ai corrigé à quelques endroits, comme tu me l'as conseillé. Merci pour tes commentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: commentaire Guerre du peuple   Lun 9 Avr - 19:21

de rien Baptiste : c'est même le but de ce forum... ensuite, ce sera à toi de définir ce qu'il faut modifier ou pas... c'est toi l'auteur ! Very Happy

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: commentaire Guerre du peuple   Mar 10 Avr - 11:12

Cette histoire commença le dimanche 10 juillet 2011. Ce jour-là, j’avais reçu trois billets d’avion à la date du dimanche 24 juillet 2011, à onze heures. Le départ était prévu à l’aéroport de Borgo et l’arrivée à Nantes. Ils étaient aux noms de mes soeurs adoptives et du mien. J’avais demandé à mes parents si cela ne les gênaient pas mais ils avaient dit que je pouvais y aller à la condition que je prenne quelques leçons d’escrime avant car je n’étais pas très forte dans ce domaine. J'acceptai, évidemment. Je ne vois pas ce que je pourrai refuser à ma mère ! pour partir à trois.
Comme tous les soirs de beau temps, je me promenais dans la forêt avec mes soeurs. Esther avait un sac sur le dos mais (cependant ? toutefois ?)je ne savais pas ce qu’il contenait. Vu qu'il y avait peu de danger dans la forêt, je n’avais aucune arme quelconque. C’est alors qu’Esther sortit deux couteaux de son sac. Elle en lança un à Théodora qui l’attrapa avant de me lancer :
« Voici, pour toi, une leçon qui te sera, peut-être un jour, utile : c’est la poursuite. Nous sommes les poursuivantes armées (comme tu le vois) et tu es la poursuivie désarmée, comme cela arrivera peut-être un jour. Je te souhaite bonne chance et tu peux utiliser tous les moyens en ta possession pour nous échapper. Débrouille-toi et. C’est parti ! »

J'ai vu que tu avais rajouté une petit phrase. Toutefois, j'enlèverais le "pour partir à trois". je poursuis la lecture.

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: commentaire Guerre du peuple   Mar 10 Avr - 11:30

Aussitôt, je me mis à courir. Je sifflai pour appeler Nathanaël, mon cheval. Il était dans un enclos situé près de la maison mais (au lieu d'ajouter un MAIS je peux couper ta phrase peut-être ?) je savais très bien qu’il pouvait en sortir facilement. Esther était la plus rapide, ce qui explique le fait qu’elle avait fait un détour pour me couper la route. Je partit partis de l’autre côté et Nathanaël surgit des bois avant de ralentir pour s’arrêter près de moi. Il avait une robe noire, tachetée de blanc par endroit. Je sautai sur son dos en contemplant un coucher de soleil, (je crains que pendant cette course, ton héroïne n'est pas le temps de contempler un coucher du soleil) me signalant qu’il était environ vingt-deux heures. (exemple : À en juger la position du soleil, il devait être aux alentours de vingt-deux heures. Les nuages se coloraient d'une nappe rose cependant je n'avais pas le temps de m'attarder devant ce spectacle magnifique. Bientôt il ferait nuit....) ???? . Avec Sur le dos de Nathanaël, lancé au galop,(n'oublie pas d'inclure ce genre de détails qui facilitent la lecture) je fit un grand détour d’environ cinq kilomètres. Ce raccourci qui (évite les QUE QUI ..) me conduirait à la maison et sans tomber sur mes soeurs adoptives (normalement).
A (alt 0192 = À) À environ un kilomètre de la maison, mon beau et grand étalon s’arrêta brusquement. Je caressai ma selle des deux côtés avec un mouvement descendant car ma selle (celle-ci ?) contenait deux fourreaux à couteaux en cuir tressé. Mais là, malheur ! Mes couteaux (armes ne se trouvaient pas à leur emplacement habituel !) n’étaient pas là ! C’est alors que j’entendit s un craquement de mon côté droit suivi de près par un deuxième de l’autre côté. La panique prit possession de moi. Etait-ce mes soeurs adoptives qui m’avaient rattrapée ? Ou était-ce un autre ennemi inconnu ? Je ne savais pas.

Ta poursuite est bien menée, je trouve. Tu écris bien ! manque juste un petit zest ! On sent que tu veux aller vite et nous emener au coeur du sujet... il faudrait peut-être que tu retravailles ton prologue pour expliquer un peu mieux l'environnement de cette histoire. Pourquoi se retrouve-t-elle dans ces bois entraînée par ses soeurs ?

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Eric, ami de Merhia
Ouragan
Ouragan
avatar

Messages : 1269
Réputation : 17
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 18
Localisation : À mi-chemin entre le temple de Cthulhu et la bibliothèque de la Citadelle de Westeros

MessageSujet: Re: commentaire Guerre du peuple   Mar 10 Avr - 16:29

Merci pour tes conseils.
Revenir en haut Aller en bas
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: commentaire Guerre du peuple   Sam 14 Avr - 17:24

Aussitôt, je me mis à courir. Je sifflai pour appeler Nathanaël, mon cheval. Il était dans un enclos situé près de la maison. Je savais très bien qu’il pouvait en sortir facilement. Esther était la plus rapide, ce qui explique le fait qu’elle avait fait un détour pour me couper la route. Je partis de l’autre côté et Nathanaël surgit des bois et s’arrêta près de moi. Il avait une robe noire, tachetée de blanc par endroit. Je sautai sur son dos en visualisant d'un coup d'? œil un le coucher de soleil, me signalant qu’il était environ vingt-deux heures. Sur le dos de Nathanaël, au galop, je fis un grand détour d’environ cinq kilomètres. Ce changement d'itinéraire me conduirait à la maison sans tomber sur mes soeurs adoptives (normalement).

Very Happy

À environ un kilomètre de la maison, mon beau et grand étalon s’arrêta brusquement. Je caressai ma selle des deux côtés avec un mouvement descendant car celle-ci contenait deux fourreaux à couteaux en cuir tressé. Mais là, malheur ! Ceux-ci n’étaient pas là ! C’est alors que j’entendis un craquement à droite suivi de près par un deuxième de l’autre côté. La panique prit possession de moi. Etait-ce mes soeurs adoptives qui m’avaient rattrapée ? Ou était-ce un autre ennemi inconnu ? Je ne savais pas.

Très bon ! bravo ! cheers

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: commentaire Guerre du peuple   Sam 14 Avr - 17:34

Soudain, deux hautes silhouettes sombres surgirent des bois. Je pensai que c’étaient des hommes mais, à cause de la noirceur du ciel, l'obscurité ? je n’en était pas sûre. On dirait que des cagoules masquaient leurs visages mais, toujours à cause de l’obscurité, je n’en était pas sûre non plus. Ils se précipitèrent sur moi simultanément. Un rayon de lune me confirma que c’étaient des hommes avec le visage masqué par des cagoules. C’est alors que le temps parut se dilater autour de moi. Je vis que les hommes avançaient au ralentit, ce qui m’offrit un avantage de taille. Je talonnai mon cheval qui partit droit devant au galop. En me retournant, je vis constatais ? les deux hommes s’enfoncer leurs couteaux en plein coeur à une vitesse normale,

STOP : je ne comprends pas... ils se suicident ?

m’indiquant que le temps avait de nouveau emprise sur moi. J’étais toujours retournée quand Nathanaël s’arrêta à nouveau brusquement, manquant de me désarçonner. Je me retournai soudainement, de peur. Je fus stupéfaite par ce que je vis et, devant mon air ébahi, Esther et Théodora éclatèrent de rire.

La scène est assez trouble pour moi. Je n'ai pas compris le coup des hommes en cagoule et de leur suicide... ou pas... Tu peux m'expliquer ? et attention aux répétitions dans ce petit bout. Very Happy

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: commentaire Guerre du peuple   Lun 16 Avr - 10:39

«espaceOù étais-tu ? demanda Esther redevenue sérieuse.
-tiret cadratin + espaceNous nous faisions un sang d’encre ! ajouta sa soeur.
-idemMais le principal est que… commença Esther
-nNous t’ayons retrouvée saine et sauve, termina l’autre.
-espacePréviens-nous la prochaine fois ! crièrent-elles en choeur, dans un rythme parfait. ("en choeur", suffirait...)
-idemExcusez-moi mais là vous faites fausse route, dis-je. Il me semble que c’est vous qui avez lancé la poursuite.
-idemExact. Il n’empêche que ces deux assassins ont bien failli t’avoir, fit Esther en pointant du doigt les cadavres.
-idemIl fallait m’aider alors ! m’écriai-je.
-Tu t’en est très bien sortie toute seule ! s’exclama Théodora.
-Arrêtez les filles ! lança ma mère, alertée par les cris (ah ? minçe, j'avais cru comprendre au début de l'histoire, que les trois soeurs partaient seules...) . Nous rentrons.
-Tiens Hélène, me murmura Esther en me tendant les couteaux qu’elles avaient tout à l’heure récuperés ? et qui étaient en fait ceux de ma selle.
-Merci !espace» répondis-je sur le même ton.
Les couteaux de ma selle étaient en bois d’olivier (le manche des couteaux donc...) . Ils avaient des dessins noirs représentant des rapières. (mais là il faut trouver autre chose car une rapière est une épée très fine (qu'on voit habituellement dans les films de capes et d'épées)ou alors sur le manche, il y a plein de dessins d'épées ?)

Des dessins noirs en forme de serpents ? étaient sculptés dans les manches en bois d'olivier. Ils m'avaient été offerts .... et blabla bla bla...

Je les rangeai à leurs place.

attention à la ponctuation dans les dialogues.

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: commentaire Guerre du peuple   Lun 16 Avr - 10:48

Ma mère s’appelait Maria des Bois de Corte (en italique). Elle était blonde, une chevelure magnifique tout le temps tressée qui lui arrivait aux fesses. J’avais hérité de ses yeux verts et d’un de ses grands traits de caractère : le calme. Ma mère était issue d’une très ancienne et très puissante famille de Corse, la famille «espacedes Bois de Corteespace». (donc soit le nom entre guillemets, soit en italique) C’étaient des seigneurs respectés et craints par la population de toute la Corse (de l'île ?). Nous avions hérité de leur somptueux château qui, avec le temps, était tombé en ruine. Cela avait fait du lieu une aire de jeux où plusieurs générations de notre famille s’étaient amusées. C’était un Nous profitions de ce ? magnifique décor pour nous, quand nous faisions de pour faire de l’escrime, notre loisir favori. Nous avions retapé les deux maisons de garde, où nous vivions. Dans l’une, il y avait nos grands-parents et dans l’autre, il y avait mes parents, mes soeurs adoptives et moi. Le domaine était gigantesque et c’était donc plus facile pour faire de longues courses d’endurance, domaine où j’excellais. Des entraînements étaient aussi très courants chez nous. Notre terrain s’étendait sur pas mal d’hectares. J’avais déjà remarqué que ma mère avait gardé un petit quelque chose (ne peux tu pas plutôt préciser ? ce n'est pas très joli un "petit quelque chose". Un objet ? un bijou ? un vêtement ?) de l’époque féodale.

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: commentaire Guerre du peuple   Lun 16 Avr - 11:05

Tout d’abord, il y avait son ton autoritaire dont elle avait usé tout à l’heure pour clore notre dispute. Ensuite, il y avait le fait que ce soit une grande couturière, comme nos ancêtres. Enfin, il y avait le fait que ce soit une redoutable guerrière. En effet, c’est sous son enseignement que j’avais appris à blesser et à tuer avec des objets de la vie courante, comme une aiguille à coudre ou un couteau banal (mouais... tu veux dire un couteau de cuisine ? même si c'est une arme redoutable, donc il est facile pour n'importe qui de blesser ou de tuer avec un couteau, quel qu'il soit...). Mais ce qu’elle m’avait enseignée de plus important reste restait (tu changes souvent de temps... attention... dès le départ situe bien ton histoire : soit dans le passé, soit le présent...) malgré tout la phrase suivante (je n'ai pas compris) : «Tout être humain en harmonie avec lui-même et ce qui l’entoure est une arme sans limite.» En français, (c'est en français !) cela signifie que si l’on est bien dans sa peau et qu’on comprend notre environnement, on est une arme pouvant passer hors du temps, pouvant déjouer celui-ci. (va falloir démontrer concrétement ce que tu veux dire. Là, je ne vois pas trop bien le rapport entre "être bien dans ta peau" et "être une arme redoutable". Le brave jardinier, à la retraite, est une personne bien dans sa peau, comprend son environnement : cela ne fait pas de lui un tueur redoutable ! ou alors de mauvaises herbes ! tu comprends mon raisonnement ? moi je ne comprend pas le tien. Alors va falloir que tu développes...) Je pensai que tout à l’heure j’avais réussi. Je demanderais à ma mère après lui avoir raconter mes aventures. Sans doute en mettant la table.
Quand j’y allai, Sur le chemin du retour, je racontai les événements dans le véritable contexte et je lui demandai sans attendre.
«Maman, penses-tu que, tout à l’heure, quand le temps a paru ralentir comme je te l’ai expliqué, j’ai réussi à faire ce que tu m’as toujours dit ?
(oulala ! tu vas encore trop vite Baptiste ! moi il me manque des élèments pour comprendre ce dialogue !)
-Oui, tu as réussi, me répondit-elle Tout à l’heure, vers vingt-trois heures trente, viens aux ruines pour t’entraîner avec moi, toutes les deux. Mais n’en parles surtout pas à tes soeurs.
-D’accord ! m’exclamai-je. A table!espace» (ah bah, je suis encore paumée ici. Je pensais qu'elles étaient sur le chemin du retour...) criai-je à l’intention de mes soeurs adoptives.

Encore une fois, je trouve que tu vas trop vite et que tu ne décris pas assez leur environnement. Je suis souvent perdue. De plus tu ne développes pas assez tes idées. je trouve.

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: commentaire Guerre du peuple   Lun 16 Avr - 11:14

Après le dîner, je courus dans ma chambre mettre des vêtements ne craignant rien mais tout de même souples dans lesquels je serai plus à l'aise. Je fonçai ensuite dans la salle d’armes du château, jouxtant avec celui-ci mais qui n’était pas tombée en ruine grâce à nos entretiens réguliers. (hein ? écourte des phrases. Je n'ai pas tout suivi.) Sinon : jouxtant la partie du château qui n'était pas encore tombée en ruine grâce à notre entretien régulier ??. Nous y entreposions toutes sortes d’armes, de l’épée à l’arbalète, en passant par l’arc et la rapière (la rapière est une épée). J’en pris une ayant un fourreau et je la glissai à ma ceinture. Je plaçai une autre rapière dans ma main. Cette rapière là n’avait pas de fourreau.
Quand j’arrivai au point de rendez-vous, ma mère y était déjà et m’attendait. Elle m’attaqua aussitôt. Je parai et ma riposte croisa son l’attaque de ma mère qui avait jailli au moment où j’avais paré le premier coup. Elle me laissa attaquer à nouveau mais sa contre-attaque surgit si rapidement que je dû sortir en hâte mon deuxième sabre, de sorte à contrer coûte que coûte cette attaque surprise qui fut finalement parée. Cependant, le coup fut si fort que mon sabre à peine sorti tomba à terre. Après quelques minutes de combat acharné où ma mère ne prit le dessus que parce que j’étais sur la défensive, je me fendit. Ma mère, malheureusement pour moi, très agile, l’esquiva. Cela me déséquilibrai (encore un changement de temps !) et je lâchai ma rapière. Ma mère m’ordonna de me rendre d’un ton autoritaire. Je lui obéis, bien que j’étais déçue. J’espérais battre ma mère, mais bon, je prendrais ma revanche une prochaine fois.
«espaceBien ! dit-elle d’un ton sec. Rentrons !
-D’accord. Je me couche, à demain et bonne nuit.
-Bonne nuit ma chérie, fais de beaux rêves.»
Je courus dans ma chambre car il était minuit. Je mit ma chemise de nuit, ouvrit ma fenêtre à cause de la chaleur, je me couchai pour m’endormir directement.

~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
LadyRose
Tempête
Tempête


Messages : 388
Réputation : 13
Date d'inscription : 20/04/2011

MessageSujet: Re: commentaire Guerre du peuple   Sam 5 Mai - 16:35

Coucou !

Je viens de lire ton histoire. Tout d'abord je trouve que le sujet est intérressant. J'avais déjà songé à réinterprèter la légnde d'Ys et finalement je ne l'avais pas fait. Globalement j'aime beaucoup l'histoire et je trouve que tu as un certain style.

Cependant je suis du même avis que Petitebrise, à savoir que c'est parfois confus. Je te conseillerais de prendre ton temps, de bien mettre la ponctuation, surtout lors des scènes d'action. Le fait que tu nous fasse directement entrer dans l'histoire ne me dérange pas, cependantj'aurais aimé un peu plus d'explications sur l'environnement familial des héroïnes (décrire un peu leur mode de vie, leurs habitudes, par exemple), par la suite. Je trouve également que le changement de narrateur n'est pas très utile, peut-être parce qu'il est trop court et donc ne décrit que peu d'informations sur l'histoire. Je pense que tu aurait aussi bien pu laisser ton héroïne principale raconter.

Donc, pour résumer, je trouve que malgré quelques maladresses c'est très encurageant et prometteur.
Revenir en haut Aller en bas
Eric, ami de Merhia
Ouragan
Ouragan
avatar

Messages : 1269
Réputation : 17
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 18
Localisation : À mi-chemin entre le temple de Cthulhu et la bibliothèque de la Citadelle de Westeros

MessageSujet: Re: commentaire Guerre du peuple   Dim 6 Mai - 8:45

Merci pour tous vos conseils.
Revenir en haut Aller en bas
Petitebrise
Admin
Admin
avatar

Messages : 1523
Réputation : 48
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 46
Localisation : montargis

MessageSujet: Re: commentaire Guerre du peuple   Dim 6 Mai - 10:38

Le lendemain matin, je me réveillai à onze heures. C’était une chaude nouvelle journée d’été. Je m’habillai, glissai la rapière d’Esther à ma ceinture et descendis demander à ma mère si elle tenait à m’accompagner en forêt. Elle me répondit négativement. Elle était trop occupée???

J’allais donc me promener dans les bois, toute seule. Il faisait chaud lourd ?, environ 30°C. C’était assez chaud pour un matin d’été, même en Corse, surtout sous les arbres, à l’ombre et sous un épais feuillage qui formait un bon abri. Dans la forêt, il y avait de nombreux conifères mais d’une seule espèce : l’épicéa. En revanche, il y avait une grande diversité de feuillus : des chênes, des marronniers, des châtaigniers et même des oliviers qui nous donnaient de belles olives juteuses. Il y avait aussi, malheureusement, des arbres calcinés, grillés par les incendies assez fréquents quoique plus rares que dans la région de Bonifacio en raison d’une plus faible chaleur.

Ce fut alors que je vis, devant moi, une personne assez grande, habillée toute de noir. Cette personne portait aussi une cagoule qui, elle aussi, était noire. Tu viens de préciser qu'elle était habillée TOUTE DE NOIR. On a compris.

Cette personne possédait deux rapières : une à la main et une à sa ceinture. Je sorti[u]t[/u] sortais ma propre rapière la mienne et je parai son premier coup. Je ripostai et j’esquivai sa contre-attaque.

Oulala... cette petite passe d'armes arrive comme un cheveu sur la soupe. Encore une fois, tu vas trop vite... Pour moi : elle se promène. Elle voit un type en noir. Elle lui décoche un coup d'épée. Un peu radical ? non ? qu'est ce qui se passe entre le fait qu'elle voit se personnage et le fait qu'elle estime qu'il faut le tuer ? juste parce qu'il est habillé tout de noir ?

Cependant, ce mystérieux agresseur attaqua de nouveau. Après quelques instants de combat féroce où je fus tout le temps sur la défensive, je reconnus la stratégie de ma mère : attaquer, toujours attaquer. Et moi, là-dedans, je me défendais, comme hier soir. Elle Qui ? sa mère ? lol ? non, là tu parles du "mystérieux agresseur".

esquiva une de mes attaques, peu nombreuses je le reconnais. J’attaquai une deuxième fois d'affilée. Ma mère (ah bah si ! finalement c'est bien sa mère !) para mon coup et tenta de me désarmer avec sa garde. Cependant, comme elle rata son coup, ce fut moi qui la désarmai. Elle tira sa deuxième rapière et m’attaqua d’un coup vertical. Je parai et, ripostai aussitôt et la touchai. Elle saigna du bras gauche. Ma mère attaqua de nouveau et je fus obligée de me défendre.

Je m'arrête là parce qu'on est reparti dans une scène de bataille... la deuxième en moins d'un chapitre... attention Baptiste. Tout tes lecteurs ne sont pas amateurs d'escrime. Tu devrais, à mon avis écourter ces scènes. Ou y ajouter des éléments nouveaux.

Sur le reste, comme d'hab... rien à dire d'autre. Toujours trop rapide sur certains éléments. entre ces deux scènes fais nous découvrir autre chose peut être ?


~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~o~

Revenir en haut Aller en bas
http://brise-des-mots.forumgratuit.org
Eric, ami de Merhia
Ouragan
Ouragan
avatar

Messages : 1269
Réputation : 17
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 18
Localisation : À mi-chemin entre le temple de Cthulhu et la bibliothèque de la Citadelle de Westeros

MessageSujet: Re: commentaire Guerre du peuple   Mer 10 Avr - 13:52

Je sais que c'est le risque, dans cette nouvelle, mais c'est aussi l'un de mes seuls moyens de créer de l'action. Je pense quand même que je retravaillerais mon texte pendant les vacances.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: commentaire Guerre du peuple   

Revenir en haut Aller en bas
 
commentaire Guerre du peuple
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La guerre de 14-18 (Georges Brassens)
» La Guerre à travers les âges
» Apareco vs Peuple Mokonzi..la guerre de positionement?
» Les films sur la guerre du Vietnam
» Notre Mère la guerre de Kris et Maël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les mots s'envolent, histoires en ligne :: Les commentaires de Baptiste (Eric, l'ami de Merhia)-
Sauter vers: